Libyan Constitutional Union

De SYLMpedia

Mouvement constitutionnaliste Libyen crée à Londres en 1981 par l'avocat Mohamed Ben Ghalbon. Il est composé de monarchistes constitutionnalistes et autres opposants au régime du Colonel Kadhafi.

L'Union Constitutionnelle Libyenne

La Libyan Constitutional Union ( ou Union Constitutionnelle Libyenne- UCL) lutte pour le rétablissement de la Constitution de 1951 adoptée sous la monarchie des Senoussis et qui fut abrogée le 1er septembre 1969 lors du coup d'état du capitaine Mouammar Kadhafi.

Le Roi Idriss Ier de Libye

Bien que l'UCL ait affiché un soutien à la famille royale de Libye (malgré l'attitude controversée du Prince Hassan Senoussis lors du coup d'État), le mouvement constitutionnaliste s'est divisé en 1992 après la déclaration publique du Prince Mohammed Sayed lors de son accession au trône titulaire de Libye en 1992. Ce dernier déclara que la restauration de la monarchie n'était plus une priorité et demandait au gouvernement libyen de remettre en place la seule Constitution de 1951, approuvée par les Nations Unies.

Lors de cette déclaration, une partie des monarchistes décida de soutenir les prétentions du Prince Idriss II Senoussis (et neveu de l'ancien Roi Idriss Ier).

L'UCL participe en juin 2005 à la Conférence Nationale de l'Opposition Libyenne (CNOL) dont elle en est un membre fondateur.

Le 16 février 2011, le Prince Idriss II Senoussis a annoncé publiquement être prêt à rentrer dans son pays (secoué par de violentes manifestations anti-gouvernementales depuis début février) et collaborer activement aux réformes nécessaires pour le changement de régime.

Mohamed Ben Ghalbon

Le 23 février, le drapeau royaliste a été hissé au fronton de l'Ambassade de Libye en Suède et l'UCL a organisé une manifestation en faveur de la monarchie à Londres. L'ancien drapeau royal est devenu le symbole des manifestations contre le gouvernement du colonel Mouammar Kadhafi et flotte actuellement sur les principales villes de l'Est du pays comme Benghazi

La CNOL a présidé un Conseil de l'Opposition dans la ville d'El Beïda le 24 Février 2011 et l'UCL y était représentée.

L'UCL affirme cependant laisser le libre choix de la forme de gouvernement à la seule volonté du peuple. Bien que son site affiche des portraits du Roi Idriss Ier, il n'a apporté aucun soutien officiel aux deux prétendants au trône.

Mohamed Ben Ghalbon aurait échappé à deux tentatives d'assassinat en 1981 et 1984. Dans un entretien à Afroturk, le leader de la LCU a reconnu avoir reçu un soutien financier de la part de l'Irak et du régime de Saddam Hussein.


Le drapeau royal hissé à Benghazi en 2011

Le Prince Ahmed Al Zoubaïr al Senoussi est membre du Conseil National de Transition.

Liens Internet

  • [1] : article sur les émeutes de Benghazi (Angl.)
  • [2] : site officiel de la Libyan Constitutional Union ( Ar., Angl.)
  • [3] : Site sur l'histoire de la monarchie Libyenne (Fr.)
  • [4] : Interview du Prince Idriss II ( It.)
  • [5] : le drapeau royaliste hissé sur l'Ambassade de Libye ( Angl.)
  • [6] : réunion de l'opposition à El Beïda (Angl.)
  • [7] : site officiel du Conseil National de Transition (Angl.)
  • [8] : Entretien de Mohamed Ben Ghalbon au journal Afroturk (22/02/2011) (Angl.)