Querelle dynastique des Savoie

De SYLMpedia

QUERELLE DYNASTIQUE DES SAVOIE

Le 7 Juillet 2006 , le Duc Amédéo de Savoie- Aoste (né en 1943) annonçait publiquement qu’il revendiquait la couronne d’Italie et que de facto le Prince Victor- Emmanuel (IV) de Savoie (né en 1937) et sa famille étaient destitué de leurs droits sur la couronne royale d’Italie. En revendiquant le trône de jure d’Italie, le Duc de Savoie a ouvert une nouvelle querelle dynastique dans un pays qui compte déjà plusieurs prétendants au trône des Deux- Siciles, de Parme, de Modène ou de Toscane

Le retour des Savoie

Armoiries de la maison des Savoie

Le 1er Janvier 1948, l’assemblée nationale italienne a adopté un texte de loi qui précisait que «les membres et les descendants de la Maison de Savoie ne pouvaient pas être électeurs et ne pouvaient remplir ni offices publics ni charges électives. L’entrée et le séjour sur le territoire national leur étaient interdits aux anciens Rois de la Maison de Savoie, à leurs épouses et à leurs descendants mâles. Les biens, existant sur le territoire national, des anciens Rois de la Maison de Savoie, de leurs épouses et de leurs descendants mâles sont transférés à l’État. Les transferts et les constitutions de droits réels sur ces biens qui sont advenus après le 2 juin 1946 sont nuls.»

Il faudra attendre 1992 pour que des négociations pour la révision des articles soient entamées entre la maison royale et le gouvernement de la République. Prenant prétexte des funérailles du Roi Baudoin Ier de Belgique en Août 1993, le Prince Victor Emmanuel et sa mère la Reine Marie- José de Belgique avaient rencontré Oscar Luigi Scalfaro, alors Président de la République (1992-1999). Diverses rencontres auront encore lieu entre la Maison royale et des membres du gouvernement (1995, 1996 et 1999) avant que le 10 Novembre 2002, les articles liés au vote du 1er janvier 1948 soient enfin abrogés et permettant ainsi à la Maison royale d’Italie de revenir

La querelle dynastique

Le Prince Victor Emmanuel de Savoie et son épouse

L’animosité des deux princes n’est pas récente. Elle remonte au 11 Janvier 1970 au mariage du Prince Victor Emmanuel (IV) de Savoie avec Marina Dioria que son cousin, Duc de Savoie- Aoste jugea illégitime au motif que la mariée était une roturière et dont on sait que le Roi Umberto II était également opposé. Mais cette animosité atteint son paroxysme lors du mariage du Prince des Asturies, Philippe (Felipe) de Bourbon, où les deux Princes en vinrent presque aux mains.

Le Roi Umberto II

En 1983, dans un livre et peu après le décès du Roi Umberto II, le Prince Amédéo de Savoie- Aoste (également proclamé Roi de Croatie a sa naissance par certains Oustachis croates sous le nom de Zvonimir II)

Afin de faire valoir sa légitimité dynastique, le Prince Victor- Emmanuel de Savoie affirme que depuis l’institution de la République en 1946, les lois régissant les mariages au sein de sa famille son caduques, met également en avant le Statut Albertin datant de 1848 qui précise dans son article 2 que «l'Etat est gouverné par un représentant du gouvernement monarchique, le trône est héréditaire sous la loi salique… » comme divers interviews accordés par le Duc de Savoie- Aoste qui reconnaissait son cousin comme chef de la maison royale d’Italie.

Le Duc Amédéo de Savoie-Aoste

Enfin, les partisans du Prince de Savoie affirment qu'aucune règle dynastique ou de famille n'imposait le mariage du prétendant au trône d'Italie avec une princesse issue d’une maison régnante ou non ou de l’aristocratie. Seul était obligatoire le mariage religieux, condition remplie par Victor Emmanuel et son épouse.

La Princesse Marie-Gabrielle de Savoie (née en 1940), sœur du Prince Victor Emmanuel de Savoie , a reconnu les prétentions du Duc de Savoie- Aoste.

Armoirie de la Maison des Aoste

Les partisans du Duc de Savoie- Aoste affirment que le mariage du Prince Victor- Emmanuel le disqualifie de ses prétentions au trône, que le Roi Umberto II avait reconnu le Duc de Savoie- Aoste comme son successeur (quoique cela soit encore difficile à vérifier) et que les ennuis politico- judicaires du Prince Victor Emmanuel (IV) de Savoie l’ont enfin jugé inapte au trône.

En 2010, le tribunal d'Arezzo a refusé de juger le litige qui oppose les deux prétendants.

Les monarchistes italiens divisés

La querelle dynastique a obligé les mouvements à se décider à soutenir le Prince de Savoie ou celui d’Aoste :

  • Mouvement soutenant le Prince de Savoie

Le Movimento Monarchico Italiano

  • Mouvements soutenant le Duc d’Aoste

L'Alleanza Monarchica, L'Alleanza Monarchica Giovani, L'Unione Monarchica Italiana, Le Fronte Monarchico Giovanile

L' Assemblée des Sénateurs du Royaume

Alessandro Mola

Crée le 20 janvier 1955, le Gruppo Vitalizio dei Senatori del Regno (Groupe Viager du Sénat Royal dirigé par le Sénateur Adolfo Giaquinto) composé des 160 sénateurs survivants de l’ancien Sénat royal (certains sièges ont été renouvelés suite à leurs décès) a fusionné le 11 Novembre 1955 avec les membres de l’Assemblée monarchique et a donné naissance à l' Assemblée des Sénateurs du Royaume (ASR).

Garante de l’autorité monarchique en Italie, l’ASR a du prendre position lorsque la querelle dynastique a éclaté. Déjà en Févier 2001, l’ASR avait reconnu les prétentions le la famille de Savoie- Aoste sur le trône d’Italie. Suite à ce soutien, le Prince Assemblée des Sénateurs du Royaume avait décidé d’annuler les prérogatives de l’ASR en 2002 puis de la dissoudre en 2005. L’ASR avait refusé cette dissolution et annulé le 7 Juillet 2006 ce « décret Royal ».

L’ASR est dirigé aujourd’hui depuis 2002 par l’historien Aldo Alessandro Mola et reste très divisé sur la question de la querelle dynastique. Une autre Assemblée des Sénateurs du Royaume a été crée et celle-ci est favorable au Prince Assemblée des Sénateurs du Royaume (l'Associazione Consulta), dirigée depuis le 27 Juin 2003 par le Baron Emmanuele de Culcasi

Liens externes

  • [1] : Site du Prince Victor- Emmanuel de Savoie (It.)
  • [2] : Site du Duc Amédée de Savoie Aoste (It.)
  • [3]  : Histoire de la Maison de Savoie (Fr.)
  • [4] : Arbre généalogique des Savoie Aoste
  • [5] : Article du Matin sur la querelle dynastique (2001)
  • [6] : Article du Figaro (2006) sur la querelle dynastique
  • [7]: Les déboires juridiques du Prince Victor Emmanuel de Savoie (Article de Libération du 21/06/2006)
  • [8] : Histoire de la Savoie (Fr.)
  • [9] : Site de la Maison royale de Savoie (It.)