Movimento Monarchico Italiano

De SYLMpedia

Deux formations politqiue ont porté le nom de Movimento Monarchico Italiano (MMI - Mouvement Monarchiste Italien) au cours de l'histoire du royalisme italien.


La scission de Cremisini

Un premier Movimento Monarchico Italiano voit le jour en 1959 sous la direction d'Antonio Cremisini député du Partito Monarchico Popolare (PMP – Parti Monarchiste Populaire), refusant la fusion de son parti avec le Partito Nazionale Monarchico (PNM - Parti National Monarchiste).

Ce premier Movimento Monarchico Italiano disparaîtra en 1962, losque Cremisini, son fondateur, rejoindra les rangs du MSI.


L'autre MMI

Le logo du MMI
Le second Movimento Monarchico Italiano voit le jour à l'issue d'un congrès le l'Unione Monarchica Italiana (UMI - Union Monarchiste Italienne) les 26 et 27 octobre 1984.

Une partie des congressiste décide alors de "rénover" la vieille UMI et de constituer une nouvelle formation plus dynamique.

C'est en octobre 1985, que le premier congrès du MMI, réunit à Rome, approuve ses statuts, désigne ses instances de direction et confirme Carlo Galimberti à la présidence.

L'année suivante, à l'occasion du quarantième anniversaire du Référendum du 2 juin 1946, le MMI voit venir à lui quelques figures historiques du royalisme italien comme Alfredo Covelli ou Edgardo Sogno.


Le MMI maintenant

Le Movimento Monarchico Italiano est un mouvement qui a su se construire une place politique originale au sein de la vie publique italienne.

Présidé par Francesco Garofalo Modica et dirigé par Alberto Claut, le MMI dispose d'un périodique mensuel Opinioni Nuove et d'une organisation de jeune, le Movimento Giovanile Monarchico (MGM - Mouvement Jeune Monarchiste).

Par ailleurs, le MMI est la seule organisation monarchiste italienne a disposer encore d'une représentation parlementaire en la personne de Giustina Mistrello Destro, élue en 2008 sur une liste de Forza Italia.

Enfin, en 2000, le MMI a conclu un acord avec le quotidien libéral-conservateur Libero qui lui ouvre largement ses colonnes.

Sur le plan international, le Movimento Monarchico Italiano est adhérent à la Conférence monarchiste internationale.


Lien externe