Mouvement Monarchiste de Saxe

De SYLMpedia

MOUVEMENT MONARCHISTE DE SAXE

Duché puis royaume par la volonté de Napoléon Ier (1806), la Maison de Wettin (qui comporte plusieurs branches comme les Meiningen, les Weimar, les Altenbourg ou les Cobourg- Gotha) régnera également sur la Pologne (1696- 1704 et 1709- 1763) et le Grand Duché de Varsovie (1807- 1813).

Cette alliance avec la France lui coûtera lors du congrès de Vienne en 1815 de perdre les 2/3 de son territoire.

A la veille de la première guerre mondiale, le Roi Frédéric Auguste III est considéré par l’état-major allemand comme un officier de talent et certains officiers pensèrent même lui attribuer le commandement des armées.

Malgré des points de vue conservateurs, le Roi de Saxe pouvait faire preuve d’un certain libéralisme. Il fut novateur en accordant le au vote suffrage universel entre 1906 et 1909.

La Chute du Royaume de Saxe

Frédéric Auguste III de Saxe

Le 13 Août 1918, le Roi de Saxe Frédéric Auguste III (depuis 1904) renonce à son titre et se retire dans son palais royal, refusant de prendre le chemin de l’exil comme la plupart des aiglons allemands. Le Reich de Guillaume II de Hohenzollern s’effondre (11 Novembre 1918), le pays sombre dans la guerre civile, la République de Weimar succède à la monarchie prussienne.

En Saxe, on n’échappe pas à l’air ambiant. Les communistes tentent de s’emparer du pouvoir en vain mais restent cependant un grand parti dans l’ancien royaume. Fort d’une population de 4 millions d’habitants, le catholicisme de la famille royale de Saxe est à la majorité de la population ce qu’est le protestantisme. Le Roi a finalement signé son acte d’abdication le 13 novembre 1918.

En mars 1920, les monarchistes allemands tentent un putsch. Le gouvernement national se réfugie à Dresde, la capitale de la saxe. Les combats entre monarchistes saxons et grévistes communistes feront 40 morts.

L'exil

Ce qui reste des monarchistes saxons adhérent au nazisme mais sans convictions aucune. Le Chancelier Adolf Hitler ne laisse t-il pas entendre que les monarchies allemandes seront restaurées en cas de victoire de son parti. Lors d’un meeting, c’est plusieurs milliers de saxons qui acclament leur Roi, certains portant même leurs anciens uniformes. Craignant de nouveau un coup d’état monarchiste, le gouvernement républicain de l’Etat libre de Saxe autorise le Roi à rester sur ses terres et même recevoir une rente mensuelle. Un accord est signé en ce sens le 25 juin 1925 entre le représentant du Roi, son fils le Prince Ernest de Saxe ( qui dirige l’association House of Wettin — Albertinische Linie e.V.) et le gouvernement saxon.

Frédéric Auguste III meurt en février 1932 à l’âge de 67 ans. Lors de son enterrement, des centaines de milliers de saxons (500 000 personnes) accompagneront le souverain dans son dernier trajet.

Affiche de propagande monarchiste de saxe

Son fils cadet Frédéric Christian de Saxe (né en 1895) lui succède. Il n’aime guère cet Adolph Hitler mais doit s’en accommoder. Il en va de même pour son propre fils, Marie Emmanuel de Saxe (né le 31 janvier 1926) qui sera incarcéré en camp de concentration en 1944 pour activités anti nazies. Son frère, le Prince Ernest de Saxe (1896- 1971) qui dirigeait les activités monarchistes de sa famille et farouchement opposé à Hitler avait été déjà arrêté lors de la nuit des « longs couteaux » le 1er juillet 1934 et envoyé pour une semaine en camp de concentration. Afin de ne pas froisser ses alliés monarchistes, le chancelier allemand avait signé sa libération tout en le priant de cesser à ses activités. Retiré dans son château de Moritzbourg, il sera incorporé dans l’armée allemande lors du conflit mondial.

Le 14 mai 1943, devenu prêtre catholique, l’ancien Prince héritier Georges est retrouvé mort noyé dans un lac. Le Prince Ernest de Saxe accuse les nazis d’avoir fait assassiner son frère connu pour exfiltrer des juifs hors d’Allemagne tout comme ses disputes fréquentes avec son cousin, le Prince Franz Joseph Prinz von Hohenzollern-Emden (1891-1964), membre des Sections de Sécurité (S.S.). Il sera immédiatement arrêté par la police allemande mais aussi vite relâché. Les autorités nazies n’avaient pas osé l’interner une nouvelle fois.

Lors de l’invasion soviétique en 1945, le Prince Ernest de Saxe part cacher le trésor royal dans le jardin du palais. L’Armée Rouge aura tôt fait de le découvrir et de le renvoyer à Moscou (une partie de ce trésor sera restituée en 1996). La Saxe sera incorporée au futur état satellite soviétique et les Princes exilés une nouvelle fois. Ernest de Saxe ne reverra jamais la Saxe et partira s’établir en Irlande.

La Maison de Wettin aujourd'hui

Alors que la Saxe est incorporée dans la République Démocratique Allemande, il faut attendre la réunification en 1990 pour que la famille royale revienne en Saxe. Marie Emmanuel, dont on fit un possible souverain de Pologne en 1945, négocie alors la restitution de ses propriétés avec le gouvernement du Lander en 1999. Sans enfants, le Prince décide d’adopter son neveu Alexandre (né en 1952) comme Prince héritier. Cette décision va diviser la famille royale alors que le Prince entre au gouvernement du Lander au poste de Conseiller.

Albert de Saxe

Il n’y pas de parti monarchiste officiel qui soutiendrait une restauration de la famille royale mais il demeure néanmoins une grande nostalgie de cette époque en Saxe que des associations se chargent de maintenir (comme la Mitteldeutschen Kulturrat e.V.). Le 9 Octobre 2010, lors d’un entretien avec les médias allemands, le Prince Albert de Saxe, âgé de 75 ans, avait fait part de son regret de ne pas voir la Maison de Wettin être réhabilitée par le gouvernement allemand et parlait de profonde d’injustice.

Le Prince Albert de Saxe avait visité la Saxe pour la première fois en 1982 (également en 1983 et 1985) mais s’était vu interdire l’entrée de la Saxe par les autorités Est-Allemande de la République Démocratique Allemande (RDA). Le 22 janvier 1990, il fait son retour et cet historien de métier reçoit un accueil inattendu de la part des saxons. Des milliers de saxons s’étaient déplacés à Dresde pour apercevoir des membres de la famille royale. Et tout aussi inattendu, le Prince Albert s’était adressé à la foule. A la chute du mur de Berlin, la famille royale revient en Saxe.

Le Prince Albert qui vivait dans un modeste appartement avait été tenté lors de la réunification par la voie des urnes (candidat pour le parti conservateur Union Sociale Allemande /DSU) mais a échoué à se faire élire.

Candidat possible au trône de Pologne , le Prince Marie Emmanuel décède le 23 juillet 2012.

Le Prince Alexandre (en allemand : Alexander Prinz von Sachsen-Gessaphe) a 4 enfants (dont le prince héritier Georges né en 1988). Conseiller du Ministre-Président de Saxe de 2003 à 2008, il fut également Consul honoraire d’Espagne à Dresde (il a grandi au Mexique).

Le frère du Roi titulaire, le Prince Albert dirigea une association culturelle de 250 membres consacrée à l’histoire de sa famille et du Lander. Un musée dédié à la famille royale est également en projet.

La querelle de succession au trône de saxe

Le Prince Albert de Saxe au décès de son frère Marie-Emmanuel de Saxe annonce qu’il n’entend ne pas reconnaître le titre d’héritier au Prince Alexandre, neveu et fils adoptif du duc héréditaire de Saxe. Mais le Prince décède à son tour le 6 octobre 2012 et une querelle de succession éclate alors au sein de la Maison royale de Saxe.

Prince Alexandre de Saxe

Premier désigné pour succéder à Marie-Emmanuel de Saxe, le Prince Johannes de Saxe-Cobourg-Gotha meurt accidentellement au ski en 1987. Le Roi titulaire de Saxe désigne alors son neveu Alexandre, fils d’Anne de Saxe (1929-2012) dont le mariage morganatique est pourtant non reconnu par les lois de la maison royale. Le 14 mai 1997, un document signé par les membres dynastiques et non dynastiques de la maison royale reconnaît la nouvelle succession à la couronne royale y compris le Prince Albert de Saxe. Enfin, le 1er juillet 1999, le Prince Alexandre est adopté par Marie Emmanuel

Mais au décès de Marie Emmanuel, son frère Albert annonce prendre la succession au trône de Saxe en dépit du testament de succession. La confusion va régner au sein des monarchistes saxons qui sont partagés entre communiqués et démentis de part et d’autres des prétendants. La mort le 6 octobre 2012 d’Albert de Saxe semble alors clore le chapitre de cette querelle. Hors le Prince Ruediger (né en 1953, petit-fils d’Ernest de saxe) se proclame Chef de la maison royale (Prinz Rüdiger von Sachsen, Herzog zu Sachsen, Markgraf von Meißen) et déjà avec quelques partisans lors de la messe de requiem de Marie Emmanuel de Saxe avait perturbé la cérémonie en demandant au Prince Alexandre de se retirer.

Prince Georges de Saxe

Les tensions ne sont pas apaisées et les deux Princes revendiquent toujours la couronne de Saxe (2013).

Liens externes

  • [1]: Site du Prince Albert de Saxe
  • [2]: site officiel de la Maison Royale de Saxe (Ligne de Moritzbourg)
  • [3] Querelle de succession au trône de Saxe
  • [4] : Site officiel de la Maison royale de Saxe (Ligne Albertine)
  • [5] : Décès du Prince marie-Emmanuel de Saxe
  • [6] : Armoiries du Royaume par la Charte de Fontevrault.
  • [7] : Généalogie de la Maison royale de Saxe
  • [8] : Biographie du Prince Albert de Saxe (Angl.)