Frédéric Christian de Saxe

De SYLMpedia

Frédéric Christian de Saxe

Second fils de Frédéric Auguste III de Saxe et de Louise de Habsbourg- Toscane, il fut le dernier Prince héritier du Royaume de Saxe.

Né le 31 décembre 1893, dès son plus jeune âge, le prince vit les soubresauts du mariage de son père. Abandonné par sa mère aux soins de ses tuteurs et du future Frédéric Auguste III, le jeune prince sera fait Lieutenant du 1er Régiment de Grenadiers saxons à 10 ans. En 1913, il intègre l'Académie militaire de Dresde et lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il rejoint l'état-major allemand avec le grade de général.

Ses talents linguistiques lui permettent d'honorer des missions diplomatiques à l'étranger pour le compte de l'Allemagne, en Autriche, Espagne ou en Turquie.

Prince Frédéric Christian de Saxe

Démobilisé après la guerre, privés de ses droits après la chute de la monarchie allemande, il décide de prendre des cours en Art et d'Histoire culturelle à l'Université de Thuringe où il rencontre la Princesse Elizabeth Von Thurn Und Taxis (1903-1976)qu'il épouse le 23 juin 1923 et dont il aura 4 enfants.

  • Marie Emmanuel de Saxe, Margrave de Meissen (1926–2012)
  • Princesse Maria Josepha de Saxe (née en 1928)
  • Princesse Anna de Saxe (1929–2012)dont le Prince
  • Prince Albert (1934–2012
  • Princesse Mathilde de Saxe(née en 1936).

Alors qu'il prend en charge la direction des affaires de la famille royale, son frère aîné Georges (1893-1943) décide renoncer au trône pour rejoindre l'ordre des Jésuites. Devenu désormais héritier de la couronne royale de Saxe puis en 1932 Roi titulaire de Saxe ( il prend le titre de Margrave de Meissen), il s'inquiète de la montée du parti National-Socialiste d'Adolf Hitler en Allemagne. La Pologne également. Le pays envoie des délégués sonder le Prince Frédéric Christian afin de savoir si il accepterait de monter sur le trône polonais en cas de restauration de la monarchie. Le gouvernement allemand mis au courant des demandes polonaises intervient aussitôt et menace le Prince d'arrestation si celui-ci donne son accord au projet.

Peu enclin à la politique (bien qu'il restera opposant aux régimes nazis et recevra les membres de la noblesse saxonne), le Prince Frédéric Christian se réfugie dans son château de Wachwitz en 1937. Lors de l'arrestation de son fils aîné pour activités anti-gouvernementales, le Prince intervient auprès de la Cour de justice afin de lui épargner une mort certaine mais ne peut lui faire échapper le camp de concentration.

Lors du bombardement de Dresde par les forces Alliées en février 1945, le Prince accueille les blessés dans son château de Wachwitz. L'invasion communiste puis l'incorporation de la Saxe dans l'état satellite de la République Démocratique Allemande force la famille royale a fuir le pays . Le château de Wachwitz deviendra un centre de jeunesse communiste par la suite et que le Prince Albert de Saxe réclamera en vain à la Saxe en 1993.

En 1955, grâce à sa belle famille, Frédéric Christian et sa famille s'installent à Munich ùu il fondera avec ses deux fils le "Studiengruppe für Sächsische Geschichte und Kultur e.V" (Groupe d'études de l'histoire et de la culture de la Saxe).

Frédéric Christian de Saxe meurt le 9 août 1968.

Lien externe

  • [1]: Biographie du Prince Frédéric Christian (All.)