Georges Bardanzellu.

De SYLMpedia

Georges Bardanzellu.

Né le 12 août 1888, officier et avocat, Georges Bardanzellu fut un député monarchiste du Partito Nazionale Monarchico (PNM)

Journaliste et diplômé de droit, il entre dans l’armée avec grade de Sous–Lieutenant d’infanterie le 31 décembre 1914 au moment ou éclate la Première Guerre mondiale. Il s’illustre sur le champ de bataille et se verra promu au grade de Capitaine en 1917.

A la fin de la guerre, il reprend ses activités d’avocat et rejoint la Ligue démocratique qui se présentera aux élections de 1921 où il est élu député sous l’étiquette du Bloc National. Il adhère au parti fasciste de Benito Mussolini en août 1922 et en devient un secrétaire général du mouvement à Turin. Contraint à la démission de son poste de député en octobre 1923, il est réélu en 1934 et se fait admettre dans les rangs de l’armée avec garde de Lieutenant-Colonel (1940).

Il fut un soutien inconditionnel du régime fasciste qu’il suit dans sa chute à Salo en 1944.

A la chute de la monarchie, il est élu pour deux mandats consécutif député du Parti national monarchiste (PNM). L’Italie lui devra la loi qui réduit la vitesse des voitures à 50 km/h dans les villes. Journaliste à la Nouvelle Sardaigne, il est vice-président du groupe monarchiste au parlement de 1958 à 1963 puis en 1962, membre de l’Assemblée des sénateurs du royaume.

Il n’arrive pas à se faire réélire député en 1963 et 1968 sous l'étiquette Parti Démocratique Italien d’Unité Monarchiste (PDIUM) et il rejoindra l’Alliance monarchiste (Alleanza Monarchica).

Il meurt le 11 octobre 1974.