Wladimir III

De SYLMpedia

Wladimir III Romanov

Les Grands- Ducs Cyrille et Wladimir

Wladimir III Kirillovich (Влад́имир Кир́иллович Ром́анов) est né le 30 Août 1917 en Finlande alors que la monarchie venait à peine de tomber en Russie. Son père le Grand Duc Cyrille Romanov va bientôt se proclamer Curateur du trône peu après le décès du Tsar Nicolas II (Juillet 1918).

Wladimir, Tsaveritch Impérial

La nouvelle position de son père fait du jeune Wladimir (ou Vladimir) l’héritier du trône impérial.

Les monarchistes, bien que divisés, se pressent désormais à Saint Briac sur Mer, lieu de résidence de la famille de Wladimir. Le jeune Grand Duc grandit dans une atmosphère de complot, d’espoirs, de vaines tentatives de restaurations… Wladimir s’intéresse au monde ouvrier et prolétaire. Ce même monde qui a mis fin à un régime tricentenaire et dont se revendiquent à la mois fascistes, national- socialistes ou bolchéviques.

Grand Duc Wladimir III

Il se fait embaucher dans une usine de construction de voitures en Angleterre sous le pseudonyme Mikaïloff. Wladimir reprend à son profit le même pseudonyme que celui qu’utilisa le Tsar Pierre Ier lors de son voyage en Europe où il fut engagé comme Charpentier dans une usine de Greenwich…

Wladmir, Curateur du Trône Impérial

A la mort de son père en 1938, Wladimir abandonne ses études de sciences politiques et relève les prétentions impériales, se posant en candidat pour le trône. La guerre éclate, Wladimir refuse de prendre position. Lors de l’invasion de la France par les Allemands, les monarchistes russes se tourneront soit aux côtés des résistants français(en reconnaissance à leur pays d’adoption) soit aux côtés des Allemands qui leur semblent susceptibles de les aider à chasser les communistes de Russie.

Mais lors de l’invasion conjointe de la Pologne par les Allemands et les communistes Russes, les monarchistes se retrouvent désorientés. D’autant plus que Wladimir, qui ne cautionne pas pour autant les idées propagées par les nazis, dine régulièrement avec des officiers Allemands à Paris. Ces derniers ont reçus l’ordre de l’Etat Major à Berlin de convaincre le prétendant Russe de soutenir le projet d’invasion de l’URSS par l’armée allemande et lui propose en échange le trône. Wladimir Romanov refuse catégoriquement tout soutien à l’occupant.

Les nazis peuvent également compter sur l’adhésion de Russes Blancs basés en Mandchourie dont le mouvement est dirigé par le monarchiste Constantin Rodzaïevski depuis 1931. Il y’a aussi le Corps des vétérans Russes (formé en Septembre 1941 et entièrement sous le contrôle d’officiers allemands) de Mikhail Skorodumov (1892-1963) mais celui-ci fut essentiellement affecté aux opérations en Serbie. 3 Jours après avoir pris son commandement et déclaré que son corps d’armée était indépendant, Skorodumov fut arrêté par la Gestapo (police secrète allemande).

SAI le grand-duc Vladimir Cyrillovitch de Russie

Tout au long de la guerre, Wladimir publie des manifestes appelant les Russes à renverser le régime stalinien mais prend garde de ne pas mentionner le régime national- socialiste. Le Chancelier Hitler en prend ombrage. Craignant un débarquement sur les côtes bretonnes en Mars 1944, les Allemands décident de rapatrier Wladimir et sa famille vers Paris puis vers le château bavarois d’Amorbach, en Allemagne (il appartient aux Hohezollern). L’invasion de l’Allemagne par les soviétiques libère de facto le prétendant (qui était déjà prisonnier des nazis depuis 1942) mais celui-ci craignant une nouvelle arrestation, fuit en Autriche, près de la frontière du Liechtenstein. Il réclame un visa mais la Principauté puis la Suisse le lui refuse. Il décide donc de rester en Autriche dans la zone occupée par les Américains. C’est grâce à sa tante maternelle, l’Infante Béatrice de Bourbon- Orléans –Espagne que la famille impériale pourra quitter l’Autriche et s’installer en Espagne, à San Lucar puis Madrid.

La défaite de 1945 rompt tous espoirs de restauration. En Mandchourie, l’invasion par les soviétiques à mis fin à la monarchie impériale chinoise. Rodzaïevski sera arrêté et condamné à mort en Janvier 1946. Le Mouvement Jeune Russie (Les Mladorossis) s’est dissous en 1939 trop partagé entre pro et anti- nazis. Le mouvement monarchiste a été mis en sommeil et les principaux leaders ont été emmenés en URSS dans les camps de concentration soviétiques pour collaboration (de nombreux tsaristes avaient rejoint la légion russe qui avait libérée l’Ukraine et établit un régime de type monarchique dont le Prince Alexandre Dolgorouky en sera placé à sa tête).

Wladimir III continuera de publier des manifestes, suit les événements de son pays et accueille avec joie la chute du communisme en 1991.

Retour en Russie

Les mouvements monarchistes se sont reformés à la chute du communisme (hormis la League Monarchiste Russe basée à Londres). Il y’a ceux qui sont partisans du retour de la monarchie sous le seul nom des Romanov et ceux qui partent du principe que la dynastie impériale a failli à sa tâche et qu’un nouveau parlement doit désigner une nouvelle dynastie régnante.

Wladimir III Romanov

Léningrad redevenue Saint Petersbourg invite Wladimir a revenir en Russie. Le Tsar de Jure débarque le 5 Novembre 1991 sur la place de Saint Petersbourg devant une foule de 50 000 personnes. Wladimir III écrit alors à Boris Eltsine, Président de la Fédération de Russie : « (..) je voudrais, en vous salant, rendre hommage au courage de tous les russes qui ont lutté et luttent encore pour ramener dans notre pays les valeurs fondamentales et historiques (..) ». Après avoir passé tant d’années en exil, Wladimir connaît son heure de gloire.

Le nouveau gouvernement russe restaure les armes sur le drapeau national et le Président Boris Eltsine prend contact avec le prétendant afin que son petit fils le Grand Duc Georges soit amené au Kremlin pour y recevoir une éducation politique (on parla d'une certaine volonté du gouvernement russe de restaurer la monarchie)

Le 21 Avril 1992, Wladimir III Romanov est victime d’une attaque cardiaque à Miami. Il sera enterré en grande pompe à la Forteresse Saint Pierre et Paul, à Saint Petersbourg.

Mariage

Le 13 août 1948, Wladimir épouse la Princesse Leonida Gueorguievna Bagration-Moukhranskaïa, fille d'un Prince Bragation de Géorgie. Un mariage qui ne fut pas l'unanimité chez les Romanov et les monarchistes russes.

Léonida, Wladimir III et leur fille Maria

Léonida née le 6 octobre 1914, apparentée à la famille royale de Géorgie dut fuir la Russie lors de la révolution de 1918 pour s'exiler en Turquie, puis en Allemagne avant de revenir en Géorgie afin de ne pas se voir confisquer leur biens. Pour l'anecdote, la grand mère du futur Staline (dirigeant de l'Union Soviétique de 1924 à 1953) fut employée de maison des parents de Léonida. Grâce à l'intervention du poète Maxime Gorky, la famille de Léonida pourra rester dans sa propriété jusqu'en 1931, avant d'être forcée de fuir vers l'Espagne puis vers la France.

Le 6 novembre 1934, Léonida épouse un américain, Sumner Moore Kirby. Mariage qui se terminera 3 ans plus tard laissant la Princesse avec une fille de deux ans, Hélène. Suite à l'arrivée des nazis en France, la famille Bragation- Moukhrani s'exile de nouveau en Espagne.

Wladimir et Léonida se rencontre à Paris après la fin de la seconde guerre mondiale. Ils ne se quitteront plus. De leur mariage naîtra la Grande Duchesse Maria en 1953.

Elle accompagnera en 1991 son époux en Russie et fait aux côtés de son neveu Georges XIV Bragation un retour en Géorgie en 1995.

A la mort de Wladimir III, elle sera le soutien principal de sa fille Maria Romanov et de son petit fils Georges Romanov

La Grande Duchesse Léonida est décédée à l’âge de 95 ans le 23 Mai 2010

La controverse sur la loi de succession

Alors que le monarchisme refaisait surface en Russie, l’Association de la Famille Romanov, composée de 7 Princes dont Nicolas Romanov, a fait savoir publiquement qu’elle ne reconnaissait pas les prétentions de Wladimir ni de sa fille Maria Romanov sur le trône vacant de Russie.

C’est la loi de succession de 1797 éditée par le Tsar Paul Ier qui régit le code de la famille impériale des Romanov. Elle stipule (entre autre) que lorsque la branche de son fils Alexandre Ier sera éteinte, les droits seraient alors transmis à la branche cadette du futur tsar Alexandre II. Les articles 36 et 38 précisent également que seuls des mariages égaux permettent aux membres de la famille impériale d’être considérés comme dynastes. Et enfin l’article 30 prévoit qu’en l’absence de mâles dynastes, c’est aux femmes de pouvoir prétendre à la couronne.

L’Association de la Famille Romanov précise que le mariage de Cyrille et de Victoria Mélita était déjà considéré comme inégal par Nicolas II et de fait le Grand Duc Cyrille ne pouvait prétendre à la couronne impériale. Celui de son fils avec la divorcée Princesse Bragation n’est pas non plus reconnu et celui de Marie avec le Prince François-Guillaume de Hohenzollern ( de 1976 à 1986) lui a fait perdre ses droits à la couronne. Ainsi selon cette Association de princes, seul le Prince Nicolas Romanov peut prétendre à la couronne.

Lors des funérailles (1998) des membres la Famille impériale assassinée en 1918, les deux prétendants avaient participé aux commémorations dans des lieux différents. La famille Romanov et l'Eglise Orthodoxe doutent par ailleurs que les restes humains découverts en 2007 dans la région d'Ekaterinbourg soient ceux du tsarévitch et de sa soeur Maria Romanov, assassinés avec toute leur famille.

Et ce malgré les résultats de tests ADN en Russie, aux Etats-Unis et en Autriche. Ces restes sont enterrés dans la sépulture de la famille Romanov, mais nos avons des doutes, avait alors déclaré Alexandre Zakatov, chef de la chancellerie de la maison Romanov

Liens externes

  • [1] : Blog sur les activités monarchistes russes et de la famille impériale.
  • [2] : Site de l'Union de l'Ordre Impérial Russe
  • [3] : article sur la réhabilitation du Tsar Nicolas II
  • [4] : article sur la réhabilitation du Tsar Nicolas II (Le Point)
  • [5] : Site de la Maison Impériale Russe
  • [6] : article sur les ossements de la famille Impériale
  • [7] : site sur les Romanov
  • [8] : site sur les Romanov
  • [9] : vidéo sur You Tube de la famille impériale
  • [10]: Décès de la Grande Duchesse Léonida (Angl.)