Partito Liberale Italiano

De SYLMpedia

Le Partito Liberale Italiano (PLI - Parti Libéral Italien) est un parti fondé en 1922.

Il tirait sa légitimité et ses principales idées des forces libérales qui dans les années 1860 avaient conduit à l'Unité italienne sous l'égide de la Maison de Savoie et dans l'esprit souhaité par Camillo Benso di Cavour: conservatisme social, libéralisme politique, laïcité, unité nationale fédérée par la Maison de Savoie.

Entré dans la clandestinité après la victoire du facisme, le Partito Liberale Italiano ne survit plus qu'à travers la figure emblématique et morale en exil de Benedetto Croce.

Un tract du PLI en faveur de la monarchie, 1946
Refondé en 1944 par Benedetto Croce, le Partito Liberale Italiano se positionne dans un premier temps comme un rival laïc de droite de la Démocratie Chrétienne. Membre de la coalition électorale de centre-droit Unione Democratica Nazionale (UDN - Union Démocratique Nationale) qui remporte 6,8% des suffrages (1.560.638 voix) et 41 sièges à l'Assemblée constituante, le Partito Liberale Italiano appelle à voter en faveur de la Monarchie et contre la République lors du Référendum du 2 juin 1946.

De part son histoire intellectuelle, le Partito Liberale Italiano, sans être à proprement parlé un parti "monarchiste", attire beaucoup de monarchistes italiens en son sein.

Finalement allié avec le très populiste Fronte dell'Uomo Qualunque au sein d’un “Bloc National” en 1948, le PLI n'enregistre pas les résultats escomptés.

A partir de 1949, le Partito Liberale Italiano accentue son côté libéral et laïc, acceptant la nouvelle situation institutionnelle italienne pour privilégier son propre discours idéologique.

Le PLI s'est sabordé en 1996.

Un nouveau Partito Liberale Italiano a cependant été refondé en 2004, nouveau parti au sein duquel on retrouve un certain nombre de monarchistes fidèles au principes initiaux de l'Unité italienne, comme par exemple Gian Nicola Amoretti, actuel Président de l'Unione Monarchica Italiana (UMI - Union Monarchiste Italienne).


Lien externe