Les Bourbons d'Inde

De SYLMpedia

Les Bourbons d’Inde .

Armoiries des Bourbons d'Inde

Au XVIième siècle alors que la Compagnie française des Indes orientales commence sa pénétration en Inde, les Français apprennent que le Commandant des forces mogholes s’appelle Jean-Philippe de Bourbon. Après une rapide enquête, Jean de Bourbon prétend être le descendant direct du Connétable de Bourbon, Charles III de Bourbon (1490-1527) qui avait trahi le Roi François Ier en 1523 durant les guerres d’Italie.

Un rapport sera envoyé au Roi de France qui ne tient pas compte de cette filiation d’autant que le Connétable de Bourbon est mort sans enfants au siège de Rome en 1527. Malgré tout le mystère demeure, sans analyse ADN qui prouverait une filiation avec la dynastie des Bourbons, les membres de cette famille continuent aujourd’hui d’affirmer être les descendants directs de Charles III. Si un jour, cette filiation était réelle, cela ferait d’eux les aînés des Rois de France devant Henri VII et Louis XX.

Les origines des Bourbons d’Inde

Arrivé à Gao en 1560, Jean–Philippe de Bourbon débarque en Inde après diverses péripéties. Assassin lors d’un duel en France d’un noble, Jean-Philippe de Bourbon s‘exile en Espagne où enlevé par des pirates (il est âgé de 15 ans), on retrouvera sa trace en Égypte puis en Éthiopie. capturé par l’armée du Négus, il réussit à s’embarquer pour les Indes. Devenu par des intrigues un conseiller de l’Empereur Moghol, il en épousera une des belle-sœurs du Shah (La Princesse Juliana) avant d’obtenir la charge de Commandant des armées impériales (Maître des canons).

C’est avec la pénétration française qu’il apprendra sa filiation avec le Connétable de Bourbon. Des origines de Jean-Philippe de Bourbon, plusieurs hypothèses ont été avancées. Il serait Jean de Bourbon–Busset, disparu mystérieusement en mer, un 4ieme enfant du Connétable de Bourbon dont la naissance aurait été dissimulée pour éviter d’éventuelles représailles de la part de la Cour de France et qui aurait comploté pour récupérer le Bourbonnais. Mais aucune de ces thèses n’a pu être véritablement prouvée.

Histoire des Bourbons d’Indes

En 1747, Faradi de Bourbon , descendant de Jean, devient le nouveau Commandant des Forces Mogholes avant d’être victime d’une révolution de palais qui le prive de ses titres (1778). Victime de la jalousie du Rajah de Nawar qui a fait massacrer sa famille, le fils de Faradi, Salvador (18 ans), sa mère et 3 de ses cousins reçoivent la protection de la Bégum de Bhopal. Désigné Nabab et Général des armées, c’est son fils Bhopar (1772- 1879 ) qui devient Premier ministre de Bhopal assurant titres et rentes à sa famille d’un état devenu en 1737 vassal des Britanniques. Il sera promptement déposé en 1794 sur ordres des révolutionnaires français qui combattent les anglais en Inde et qui s’empressent de le faire exécuter dès lors qu’il découvre son nom de famille.


Miniature de Balthazar Ier

Restauré dans ses droits par les anglais, Balthazar Ier deviendra également Premier ministre de cette petite principauté indienne. Charge héréditaire puisque son fils Balthazar II lui succèdera en 1816 en héritera ainsi que le fils de celui-ci Chohar II ( Charles) en 1820. Une succession brutale car Balthazar II avait succombé à un poison lors d’un complot organisé par des nobles afghans.

L’histoire de ces Bourbons d’Inde se mêle à celle de son pays. Lors de l’accession de l’Inde à l’indépendance, le Prince Bonaventure Ier (1890-1962) doit renoncer à sa charge héréditaire mais garde les privilèges dus à son rang tout comme son fils son fils Salvator III (1917-1978). En 1971, le gouvernement indien achève de retirer aux Bourbons des Indes tout pouvoir à Bhopal.

Balthazar IV de Bourbon d’Inde

Prince Adrian,la Princesse Elisha et son époux Balthazar IV et la Princesse Michelle

Héritier actuel de cette branche prétendue des Bourbons, Balthazar IV Napoléon de Bourbon, né le 20 juillet 1958, a fondé une université qui porte son nom (Ecole bourbon, 1800 élèves). Avocat et Père de 3 enfants Frédéric (ou Fitzgerald) né en 1985, Michelle née ne 1988 et Adrian né en 1990). Catholique, il avait écrit au Duc d’Anjou Louis XX de Bourbon qui lui avait répondu sans que l’on ne connaisse la teneur de la lettre (février 1987).

Bien qu’il n’est aucun lien avec la communauté française en inde, sa propriété à Bhopal a été baptisée « Maison des Bourbons » et la fleur de Lys comme emblème de sa famille.

Il n’existe aucun soutien politique à ses prétentions. Prétentions au trône de France dont Balthazar IV n’a jamais acte mais revendique d’être membre de la famille royale des Bourbons et prétend au titre de « Duc de France ».

En 2006, le Prince Michel de Grèce a fait paraître un livre romancé sur le « Rajah Bourbon » relatant l’histoire de cette famille et le 20 avril 2013, lors du festival bi- annuel Franco –Indien, Balthazar IV de Bourbon a été l’invité officiel de la cérémonie.

Liens externes

  • [1] : Les Bourbons des Indes (Fr.) 20/08/2007
  • [2] : Le Roi de France aux Indes et les Lys de Bhopal ( lettres du CIDIF n0 10) 2010
  • [3] : Site officiel des Bourbons d’Inde (Angl.)
  • [4] : Les Bourbons des Indes (Fr.)
  • [5] : Discours de l’Ambassadeur de France lors du festival Franco- Indien (Angl.) Avril 2013
  • [6] : Page Facebook des Bourbons d’Inde.
  • [7] : Article sur Balthazar de Bourbon d’Inde (Angl.)
  • [8] : Le Rajah Bourbon, Prince Michel de Grèce (2006)