L'Alliance Noire Jaune : Différence entre versions

De SYLMpedia
 
(25 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''L’ALLIANCE NOIRE JAUNE  
+
'''L’ALLIANCE NOIRE JAUNE (Schwarz-Gelbe Allianz/SGA)
  
[[Fichier:Alliance_Noire_Jaune.jpg]]
+
[[Fichier:Alliance_Noire_Jaune.jpg|200px|thumb|left|Logo de l'Alliance Noire-Jaune]]
  
Fondé en 2004, le Schwarz-Gelbe Allianz  (SGA- Alliance Noire- Jaune) a fait renaître le mouvement monarchiste (du même nom) quelque peu endormi après la seconde guerre mondiale. Appelant à la restauration de l’Archiduc [[Otto de Habsbourg- Lorraine]], il milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la [[Loi anti Habsbourg]] (votée en 1919) et surtout une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.
+
Fondé en 2004, le Schwarz-Gelbe Allianz  (SGA- Alliance Noire- Jaune) se veut dans la continuité du [[Mouvement monarchiste austro-hongrois durant l'Entre- deux- guerres]] qui avait presque disparu du paysage politique autrichien après les années soixante-dix.  
  
La Fédération des Etudiants Catholiques Autrichien (KÖL) soutient l’Archiduc Otto (Ier d’Autriche et Bohème, II de Hongrie). Le Prince héritier de l’Empire Austro- Hongrois est né en 1912 de l’Empereur Charles Ier d’Autriche (1887- 1922) et de Zita de Bourbon Parme (1892- 1989)
+
Les leaders du SGA sont (depuis 2009) : Manfred Körner (né en 1950) et Alexander Simec (réélu le 15 novembre 2014)  
  
A la mort de son père, Otto de Habsbourg- Lorraine est proclamé Empereur.
+
De 2012 à 2015, le Docteur Helga Vereno a été portée à la tête du mouvement monarchiste.
  
Il fut officiellement Roi de Hongrie de 1920 à 1945 (Othon II) selon la constitution de l’époque, poste qu’il n’occupa pas en raison du véto imposé par le Régent Horthy. Il refusa le trône autrichien qu’un certain Adolf Hitler lui proposa (Hitler détestait les Habsbourg autant qu’Otto éprouvait de la répulsion pour les nazis mais le Chancelier Hitler souhaitait en faire un Empereur fantoche lors de l’Anschluss). Entre 1934 et 1938, il fut fortement question de restaurer la monarchie et Otto de Habsbourg Lorraine négocia en ce sens avec le Chancelier Dollfuss puis son successeur Schuschnigg. Mais ce dernier manqua de conviction pour réaliser ce qui aurait pu changer l’histoire de l’Europe en 1938. Edouard Benes, Président de la Tchécoslovaquie, avait alors déclaré : « plutôt Hitler que les Habsbourg ! ». 5000 monarchistes (dont des membres de la famille impériale) furent déportés ou assassinés par les nazis entre 1938 et 1944.
+
==Son programme==
  
A la fin de la seconde Guerre Mondiale, la Seconde République a empêché les mouvements monarchistes de se reconstituer. Karl Renner  (remis au pouvoir en 1945)  remettra en vigueur la [[loi Anti- Habsbourg]] de 1919. Les communistes qui occupaient le pays et qui ne souhaitaient pas non plus voir l'Archiduc revenir au pouvoir firent également pression sur le gouvernement autrichien. Privé de leur porte parole, les mouvements se sont étiolés et l'Archiduc s'est réfugié dans un combat pour l'Europe (Le Dictateur Franco songera à l’Archiduc pour le trône vacant d’Espagne).  
+
Appelant à la restauration de de la monarchie impériale, le mouvement monarchiste milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la [[Loi anti-Habsbourg]] (votée en 1919 et abrogée en 2011) et surtout réclame une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.  
  
Les Habsbourg- Lorraine sont toujours très impliqués dans la politique de l’Europe (Otto de Habsbourg fut élu Député européen de la CDU de 1979 à 1999, son fils Karl de 1996 à 1999 sous l’étiquette de l’ÖeVP et dirige l’actuel Mouvement Paneuropéen depuis la démission de son père en 2004, sa fille Walburga est une élue du Parlement Suédois depuis 2003 (réélue en 2006 et 2010), sa fille Gabriella est Ambassadrice de Georgie (depuis 2010), son deuxième fils Paul –Georg occupe des fonctions gouvernementales en Hongrie
+
Il souhaite l’établissement d’une monarchie parlementaire avec un droit de véto pour le souverain.
  
Il existe aussi un mouvement monarchiste Légitimiste en Hongrie (Monarchie abolie en 1945. Otto de Habsbourg –Lorraine refusera le poste de Président de la République en 1990 pour privilégier son poste de député européen), un mouvement en Tchécoslovaquie  La Couronne Tchèque) qui participe à toutes les élections locales et en Slovénie.
+
[[Fichier:Monarchistes autrichiens.jpg|250px|thumb|right| monarchistes autrichiens en 2011]]
En Autrice, la Carinthie, la Styrie et le Tyrol sont des provinces considérées comme étant les plus favorables aux Habsbourg.
 
  
En 2007, Otto de Habsbourg- Lorraine a remis ses prétentions entre les mains de son fils Karl (II d'Autriche, III de Bohème et V de Hongrie).  
+
Le 12 Novembre 2007, il a publié un manifeste politique lors d’une conférence à Vienne. Le mouvement monarchiste a réaffirmé que seule la monarchie était le gouvernement légitime de l’Autriche et qu'il était nécessaire qu'au sein du Parlement puisse exister une véritable et équitable représentation des mouvements politiques qui composent le pays en vertu des résultats issus de scrutins nationaux. Notant également que le vote blanc devrait être également considéré comme étant représentatif des attentes du peuple.  
  
 +
Concernant la religion : s’il ne fait pas doute que le catholicisme est la religion qui prévaudrait en Autriche, le SGA mentionne le fait que l’Islam est considéré comme partie intégrante de la culture du pays puisqu’elle fut reconnue comme religion de l’Empire en 1874.
  
Le SGA peine à former des listes faute d’atteindre le quorum obligatoire de signatures comme ce fut le cas en 2008. Il n’a pu se présenter aux élections européennes de 2009 ni aux élections municipales de 2010. Il organise chaque année des manifestations conjointes avec le mouvement de [[La Couronne Tchèque]]
+
Enfin, Il prône l’établissement de fortes relations entre tous les anciens pays qui ont appartenu autrefois à l’Empire.
 +
  
Les monarchistes sont devenus un enjeu politique national depuis 2010 avec la polémique liée à la Loi Anti Habsbourg toujours en vigueur dans le pays. Cette loi n’autorise pas les membres de la famille impériale qui n’ont pas renoncé à leurs droits dynastiques à se présenter à l’élection présidentielle. Le Comte Ulrich de Habsbourg –Lorraine (Conseiller Municipal Vert) a entamé une procédure contre l’état autrichien pour discrimination via le Parlement Européen. Les Verts et l’ÖeVP se sont récemment prononcés pour l’abolition de la Loi Anti Habsbourg, le SPÖe n’y est pas favorable et les Communistes sont résolument contre. La question monarchique demeure toujours actuellement un sujet aussi tabou qu'il fait peur aux Républicains qui n'ont eu de cesse de tout faire depuis 1945 pour empêcher toute résurgence du monarchisme en Autriche ( ce n'est qu'en 1966 que l'Archiduc Otto est autorisé sous conditions à revenir en Autriche. L'Impératrice Zita fera un bref séjour en 1982 et aura droit a des funérailles nationales en 1989).
+
==Son poids politique en Autriche==
  
 +
[[Fichier:Mouvement_monarchiste_autrichien_-SGA.jpg|300px|thumb|left|stand à Vienne de la SGA]]
  
Otto de Habsbourg- Lorraine est malheureusement trop âgé pour continuer le combat et son fils Karl n'a eu que des échecs électoraux (en Autriche) depuis 1999, voir même lié à un scandale financier. Son parti l'Alliance Chrétienne sociale ne dépassera pas les 2%. Ni l'un ni l'autre n'ont officiellement apporté leur soutien au SGA.
+
Bien que le Ministère de l’Intérieur tenta de le faire dissoudre en 2007, le SGA  peine toutefois à former des listes lui permettant de participer aux élections locales faute d’atteindre le quorum obligatoire de signatures comme ce fut le cas en 2008 malgré l’annonce de sa participation aux élections (annonce officielle de candidature le 25 Juillet 2008 puis retrait le 21 Août 2008).  
  
Le leader du SGA est : Manfred Körner (depuis 2009) et Alexander Simec
+
Il n’a pu  également se présenter aux élections européennes de 2009 ni aux élections municipales de 2010 refusant toutes alliances avec les autres partis politiques.
'''
 
  
[[Category:Royalisme autrichien]]
+
A noter cependant que la Carinthie, la Styrie et le Tyrol sont des provinces considérées comme étant les plus favorables aux Habsbourg.
  
==LIEN INTERNET ==
+
Il est a noté qu'il n'a pas reçu le soutien du prétendant au trône et qu'il ne fait pas l'unanimité parmi les les légitimistes autrichiens.
  
[http://sga.monarchisten.org/] site officiel de l'Alliance Noire Jaune
+
==Les élections de 2013==
 +
 
 +
En juillet 2013, l'Alliance Noire- Jaune tente de nouveau d'atteindre le quorum de signatures nécessaires afin de participer aux élections générales de cette année. N'ayant obtenu que 1600 sur les 2600 signatures, une tentative d'alliance avec le Parti Pirate est négociée. Faute d'accord, la SGA annonce qu'elle ne participera pas aux élections. Selon un sondage sur un forum , le SGA avait été crédité de 2% des voix.
 +
 
 +
Lors des élections européennes de 2014, une partie du vote monarchiste s’est donc reporté sur le mouvement eurosceptique REKOS (Die Reformkonservativen, « réformistes et conservateurs »), dirigé par Ewald Stadler. Celui-ci ne faisant toutefois pas l’unanimité parmi les partisans des Habsbourg (lui était reproché sa trop grande proximité avec l’extrême-droite et son opportunisme). Stadler, eurodéputé sortant, était en effet membre du FPÖ (Parti de la Liberté d’Autriche) jusqu’en 2008, avant de faire partie du BZÖ (Alliance pour l’Avenir de l’Autriche), parti issu d’une scission du FPÖ, puis de fonder, en 2013, REKOS. Egalement proche de milieux catholiques, dont la fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, il a déclaré « n’avoir aucun problème » avec le rétablissement de la monarchie, jugeant qu’un Empereur vaudrait mieux que l’actuel président fédéral de l’Autriche.
 +
 
 +
==Relation avec la [[La couronne tchèque]]==
 +
 
 +
le mouvement monarchiste a établis des relations avec le mouvement royaliste tchèque ([[La couronne tchèque]]). Les deux mouvements organisent régulièrement des manifestations et messes conjointes en faveur du retour de la monarchie notamment le 1er Avril, le 12 Novembre et le 28 Octobre, dates qui correspondent au décès de l’Empereur [[Charles Ier de Habsbourg- Lorraine]], à la proclamation de la République en Autriche et celle de la proclamation de la République en Tchécoslovaquie.
 +
 
 +
[[Fichier:Wir monarchisten.jpg|400px|thumb|right|Affiche de campagne des monarchistes autrichiens en 2018]]
 +
 
 +
Les monarchistes sont devenus un enjeu politique national depuis 2010 avec la polémique liée à la [[Loi anti-Habsbourg]] dont les députés ont voté l'abrogation en 2011.
 +
 
 +
Cependant ni [[Otto de Habsbourg- Lorraine]], ni son fils [[Karl de Habsbourg- Lorraine]] n'ont officiellement apporté leur soutien au SGA.
 +
 
 +
Le mouvement monarchiste souhaite également que soit organisé un référendum sur le rétablissement de la monarchie en 2018. La manifestation annuelle du 12 novembre 2014 n'aura mobilisé que 40 personnes dans les rues de Vienne.
 +
 
 +
==Les autres mouvements monarchistes en Autriche==
 +
 
 +
En 2012 l'ancien parti monarchiste ("Monarchisten-Partei") s'est reconstitué sous la présidence symbolique de Laci Milkovics, ancien secrétaire particulier de l'archiduc Otto et fonctionnaire du mouvement paneuropéen. Ce parti a été désavoué par l'archiduc Karl et son entourage. Il existe également le mouvement monarchiste et catholique intégriste "Die Weiße Rose" de M. Petö (soutenu par une partie de l'aristocratie conservatrice) et qui publie un bulletin de haut niveau, extrêmement antirépublicain et anti-Union Européenne. Un autre groupe dont les adhérents sont en majorité très âgés s'appelle "Kaisertreuer Volksverband".
 +
 
 +
 
 +
[[Category:Royalisme Autrichien]]
 +
 
 +
==Liens externes ==
 +
 
 +
*[http://sga.monarchisten.org/unterstuetzen/wir-monarchisten-wir-machen-mit.html]: Site officiel de l'Alliance Noire Jaune (All.)
 +
 
 +
*[http://www.youtube.com/watch?v=gW6wGBL3f1A&feature=related]: Extrait du journal autrichien ZI 2 sur You tube couvrant une manifestation du SGA (All.)
 +
 
 +
*[http://www.earthtimes.org/articles/news/140584.html]: Appel des monarchistes autrichiens pour une monarchie centrale européenne (Angl.)
 +
 
 +
*[http://www.youtube.com/watch?v=T7FGTl3bjJI&feature=related]: Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.) (1)
 +
 
 +
*[http://www.youtube.com/watch?v=hvCWdZKvo2M&feature=related] : Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.)(2)
 +
 
 +
*[https://www.facebook.com/monarchisten] : Page Facebook de l'Alliance Noire-Jaune
 +
 
 +
*[http://www.sueddeutsche.de/politik/monarchisten-partei-ein-kaiser-fuer-oesterreich-1.1713784] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
 +
 
 +
*[http://neuwal.com/index.php/2013/07/09/bis-2018-wollen-wir-eine-abstimmung-uber-die-staatsform-monarchistenschwarz-gelbe-allianz-walmanach/] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
 +
 
 +
*[https://forum.geizhals.at/t814945,7096357.html] : Sondage en ligne (2013)

Version actuelle datée du 5 février 2015 à 12:29

L’ALLIANCE NOIRE JAUNE (Schwarz-Gelbe Allianz/SGA)

Logo de l'Alliance Noire-Jaune

Fondé en 2004, le Schwarz-Gelbe Allianz (SGA- Alliance Noire- Jaune) se veut dans la continuité du Mouvement monarchiste austro-hongrois durant l'Entre- deux- guerres qui avait presque disparu du paysage politique autrichien après les années soixante-dix.

Les leaders du SGA sont (depuis 2009) : Manfred Körner (né en 1950) et Alexander Simec (réélu le 15 novembre 2014)

De 2012 à 2015, le Docteur Helga Vereno a été portée à la tête du mouvement monarchiste.

Son programme

Appelant à la restauration de de la monarchie impériale, le mouvement monarchiste milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la Loi anti-Habsbourg (votée en 1919 et abrogée en 2011) et surtout réclame une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.

Il souhaite l’établissement d’une monarchie parlementaire avec un droit de véto pour le souverain.

monarchistes autrichiens en 2011

Le 12 Novembre 2007, il a publié un manifeste politique lors d’une conférence à Vienne. Le mouvement monarchiste a réaffirmé que seule la monarchie était le gouvernement légitime de l’Autriche et qu'il était nécessaire qu'au sein du Parlement puisse exister une véritable et équitable représentation des mouvements politiques qui composent le pays en vertu des résultats issus de scrutins nationaux. Notant également que le vote blanc devrait être également considéré comme étant représentatif des attentes du peuple.

Concernant la religion : s’il ne fait pas doute que le catholicisme est la religion qui prévaudrait en Autriche, le SGA mentionne le fait que l’Islam est considéré comme partie intégrante de la culture du pays puisqu’elle fut reconnue comme religion de l’Empire en 1874.

Enfin, Il prône l’établissement de fortes relations entre tous les anciens pays qui ont appartenu autrefois à l’Empire.


Son poids politique en Autriche

stand à Vienne de la SGA

Bien que le Ministère de l’Intérieur tenta de le faire dissoudre en 2007, le SGA peine toutefois à former des listes lui permettant de participer aux élections locales faute d’atteindre le quorum obligatoire de signatures comme ce fut le cas en 2008 malgré l’annonce de sa participation aux élections (annonce officielle de candidature le 25 Juillet 2008 puis retrait le 21 Août 2008).

Il n’a pu également se présenter aux élections européennes de 2009 ni aux élections municipales de 2010 refusant toutes alliances avec les autres partis politiques.

A noter cependant que la Carinthie, la Styrie et le Tyrol sont des provinces considérées comme étant les plus favorables aux Habsbourg.

Il est a noté qu'il n'a pas reçu le soutien du prétendant au trône et qu'il ne fait pas l'unanimité parmi les les légitimistes autrichiens.

Les élections de 2013

En juillet 2013, l'Alliance Noire- Jaune tente de nouveau d'atteindre le quorum de signatures nécessaires afin de participer aux élections générales de cette année. N'ayant obtenu que 1600 sur les 2600 signatures, une tentative d'alliance avec le Parti Pirate est négociée. Faute d'accord, la SGA annonce qu'elle ne participera pas aux élections. Selon un sondage sur un forum , le SGA avait été crédité de 2% des voix.

Lors des élections européennes de 2014, une partie du vote monarchiste s’est donc reporté sur le mouvement eurosceptique REKOS (Die Reformkonservativen, « réformistes et conservateurs »), dirigé par Ewald Stadler. Celui-ci ne faisant toutefois pas l’unanimité parmi les partisans des Habsbourg (lui était reproché sa trop grande proximité avec l’extrême-droite et son opportunisme). Stadler, eurodéputé sortant, était en effet membre du FPÖ (Parti de la Liberté d’Autriche) jusqu’en 2008, avant de faire partie du BZÖ (Alliance pour l’Avenir de l’Autriche), parti issu d’une scission du FPÖ, puis de fonder, en 2013, REKOS. Egalement proche de milieux catholiques, dont la fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, il a déclaré « n’avoir aucun problème » avec le rétablissement de la monarchie, jugeant qu’un Empereur vaudrait mieux que l’actuel président fédéral de l’Autriche.

Relation avec la La couronne tchèque

le mouvement monarchiste a établis des relations avec le mouvement royaliste tchèque (La couronne tchèque). Les deux mouvements organisent régulièrement des manifestations et messes conjointes en faveur du retour de la monarchie notamment le 1er Avril, le 12 Novembre et le 28 Octobre, dates qui correspondent au décès de l’Empereur Charles Ier de Habsbourg- Lorraine, à la proclamation de la République en Autriche et celle de la proclamation de la République en Tchécoslovaquie.

Affiche de campagne des monarchistes autrichiens en 2018

Les monarchistes sont devenus un enjeu politique national depuis 2010 avec la polémique liée à la Loi anti-Habsbourg dont les députés ont voté l'abrogation en 2011.

Cependant ni Otto de Habsbourg- Lorraine, ni son fils Karl de Habsbourg- Lorraine n'ont officiellement apporté leur soutien au SGA.

Le mouvement monarchiste souhaite également que soit organisé un référendum sur le rétablissement de la monarchie en 2018. La manifestation annuelle du 12 novembre 2014 n'aura mobilisé que 40 personnes dans les rues de Vienne.

Les autres mouvements monarchistes en Autriche

En 2012 l'ancien parti monarchiste ("Monarchisten-Partei") s'est reconstitué sous la présidence symbolique de Laci Milkovics, ancien secrétaire particulier de l'archiduc Otto et fonctionnaire du mouvement paneuropéen. Ce parti a été désavoué par l'archiduc Karl et son entourage. Il existe également le mouvement monarchiste et catholique intégriste "Die Weiße Rose" de M. Petö (soutenu par une partie de l'aristocratie conservatrice) et qui publie un bulletin de haut niveau, extrêmement antirépublicain et anti-Union Européenne. Un autre groupe dont les adhérents sont en majorité très âgés s'appelle "Kaisertreuer Volksverband".

Liens externes

  • [1]: Site officiel de l'Alliance Noire Jaune (All.)
  • [2]: Extrait du journal autrichien ZI 2 sur You tube couvrant une manifestation du SGA (All.)
  • [3]: Appel des monarchistes autrichiens pour une monarchie centrale européenne (Angl.)
  • [4]: Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.) (1)
  • [5] : Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.)(2)
  • [6] : Page Facebook de l'Alliance Noire-Jaune
  • [7] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
  • [8] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
  • [9] : Sondage en ligne (2013)