Expressions et proverbes

De SYLMpedia

Expressions et proverbes

Le « combat royaliste » est multiforme et ses armes culturelles ne doivent pas être ignorées. Au nombre de celles-ci les expressions et proverbes témoignant d’une époque où le concept de roi était apprécié de façon très positive. Les lignes qui suivent, assurément non limitatives même si certaines expressions on pu être reconstruites en donnent de bons exemples.

Le roi n’est pas son cousin

C’est l’état de quelqu’un qui connaît un tel état de bonheur que même s’il était de la famille du roi, il ne serait pas plus heureux. L’on notera que cette expression peut témoigner aussi un état de contentement proche de la prétention

Pour bien se porter, il faut petit-déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant (ou un gueux).

Cette expression se suffit à elle-même.

Qui mange l'oie du roi rend la plume au bout de cent ans

Le roi a de la mémoire et le temps qui passe n'atténue pas ses griefs.

Heureux comme un roi en France

Partant du principe que la France est le plus beau pays du monde , si l’on a la chance , ou le talent, d’en être le monarque légitime, on n’a rien de mieux à attendre de la vie.

Les bons rois sont esclaves et leurs peuples sont libres

Marie Leszcynska, épouse de Louis XV. Un monarque conforme au vœu de ses sujets liés par un si grand nombre d’obligations et de contraintes que si son peuple est bien libre en effet , c’est une liberté que le roi a acquise au prix de la perte de la sienne propre.

Mon fils, lui dit-il, voyez ce que coûte une victoire" ... "le sang de nos ennemis est toujours le sang des hommes. La vraie gloire est de l'épargner.

Au soir de la victoire de Fontenoy (11 mai 1745) devant le carnage du champ de bataille , Louis XV. à son fils le Dauphin Louis-Ferdinand.

L’exactitude est la politesse des rois

Cette citation qui fait partie d’un ensemble plus vaste « L’exactitude est la politesse des rois et le devoir de tous les gens de bien » mais qui est assez systématiquement employée de façon tronquée a été attribuée dans ses Souvenirs par le banquier Jacques Lafitte ( 1767- 1844 ) au roi Louis XVIII (1755-1795-1824).

Etre plus royaliste que le roi

Expression employée par Chateaubriand dans l'ouvrage La Monarchie selon la Charte, paru en 1816. Elle a été souvent employée pour qualifier l’attitude des « ultras », royalistes qui sous la Restauration (1114-1830) critiquaient les monarques Louis XVIII et Charles X dont ils pensaient que l’attitude n’était pas conforme à celle qu’un roi aurait dû avoir. Le cri de ralliement qui leur est souvent attribué « Vive le roi quand même !» traduit la même idée.

Il est à noter que cette expression est plus souvent employée avec la tournure négative suivante : Il ne faut pas, par les critiques que l’on adresse à quelqu’un que l’on soutient pourtant, courir le risque de compliquer son action .