Mouvement royaliste tunisien

De SYLMpedia

Le Mouvement royaliste tunisien (MRT) est un parti politique royaliste tunisien.

Crée en 2005 par l'avocat et juriste Kamel Ben Tahar Chaabouni, le MRT réclame le retour de la monarchie en Tunisie, abolie le 25 Juillet 1957 (dernier souverain Lamine Ier ou Mohammed VIII El Amin).

Son impact sur la scène politique tunisienne est actuellement difficilement quantifiable. Le site officiel du mouvement est en sommeil depuis plusieurs mois (2010). Cependant Mr Kamel Ben Tahar Chaabouni gère deux autres blogs qui font désormais office de voix officielle de son mouvement.

A la chute du Président Zine el-Abidine Ben Ali (au pouvoir de 1987 à 2011) le 14 Janvier 2011, le leader du MRT a déclaré : je suis actuellement très occupé par la Grande Révolution Populaire tunisienne, je n'ai le temps pour rien d'autre (...) mon idée et mon projet est de promouvoir actuellement l'idée d'un régime parlementaire démocratique. Beaucoup de tunisiens y sont pour ! il faudrait pour cela changer la constitution, le chemin est long. C'est sur une nouvelle constitution que j'essayerais par la suite de promouvoir l'idée de restaurer une monarchie moderne à l'instar des pays scandinaves (1)

Le Mouvement royaliste tunisien soutient les prétentions du Princes et Prétendant au trône Beylical et royal SAIR Mohammed XI (né en 1929).

Le prétendant s'abstient à ce jour de toutes activités politiques.

Le Mouvement royaliste tunisien est membre de la Conférence monarchiste internationale.

Notes et références

  • [1] déclaration de Kamel Ben Tahar Chaabouni sur le Blog de Mad Monarchist

Liens externes

  • [2]  : Ancien site du MRT actuellement fermé
  • [3] : Nouveau blog du MRT
  • [4] : Blog de Tunisie Démocratique et Laïque de Kamel Ben Tahar Chaabouni
  • [5] : Site consacré à l'histoire de la Tunisie sous les Beys]
  • [6] : présentation du MRT par le Reveil Tunisien
  • [7] : Article sur le MRT par Jeune Afrique]
  • [8] : Vidéo - Les beys de Tunis, une monarchie dans la tourmente coloniale] (55 minutes)
  • [9] : Révolution de Jasmin (source Wikipedia)
  • [10] : Page Facebook de Kamel Chaabouni