Maison d'Orléans-Bragance

De SYLMpedia

Maison d’Orléans-Bragance ( Casa de Orleães e Bragança ou Casa d’Orléans e Bragança)

Fondée par le mariage d'Isabelle de Bragance, Princesse impériale du Brésil avec le Prince Gaston d’Orléans, Comte d’Eu et petit-fils du roi Louis-Philippe Ier.

Les actuels prétendants à la Couronne impériale brésilienne sont issus de ce mariage.

Naissance d'une dynastie

Armoiries de la Famille impériale

Après la mort des fils de l'Empereur Dom Pedro II de Bragance en bas-âge, c'est sa fille aînée Isabelle qui devient l'héritière légitime de l'empire brésilien le 9 janvier 1850. L'Empereur entame rapidement des négociations avec diverses familles royales d'Europe afin de marier sa fille et arrête son choix sur le Comte d'Eu et le Prince Auguste de Saxe-Cobourg-Gotha Kohary.

Arrivés tous deux le 2 septembre 1864, promu à des grades d'officiers dans l'armée brésilienne, l'Empereur demande à ses deux filles de choisir leur prétendant. Isabelle portera son choix sur le Comte d'Eu et sa soeur Léopoldine sur le second.

Célébré le 15 octobre 1864, le mariage de la maison de Bragance avec celle d'Orléans donne naissance à la dynastie des Orléans-Bragance. Gaston d'Orléans perd ses droits à la couronne de France.

La maison impériale est renversée lors d'un coup d'état perpétré le 15 novembre 1889 par des officiers militaires aidés des proriétaires terriens, dont on venait de leur arracher l'esclavage des mains pas la signature de la Loi d'Or, ordonnée par Isabelle d'Orléans-Bragance alors Régente (13 mai 1888). Lors de cette signature, le baron de Cotegipe déclare à la Régent :« Votre Altesse a libéré une race, mais elle a perdu le trône ».

Conflit dynastique

En exil, le fils aîné Pierre d’Alcantara épouse contre l'avis de sa mère la comtesse tchèque Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz (1875-1951). Impératrice tutélaire depuis la mort de Pedro II en 1891, juge cette union comme morgantique et impose à son fils de renoncer pour lui et ses enfants à la succession impériale. Pierre d'Alcantara signe son acte de renoncaition le 30 octobre 1908 et épouse Élisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz le 14 novembre de la même année. C'est son frère, Louis d’Orléans-Bragance (1878-1920), qui devient prince de Grão Pará et héritier du trône et qui épousa la Prince Maria-Pia de Bourbon-Siciles.

De Gauche à droite : Le Prince Pierre-jacques, le Prince Pierre-Gaston et le Prince Pierre-Charles

Le Comte d'Eu force en 1909 son cousin Philippe VIII d'Orléans à la réintégrer au sein de la succession française. De fait, bien que le Duc d'Orléans tergiverse longtemps, Gaston d'Orléans est finalement réintégré le 26 avril et ses descendants avec lui dans la succession au trône de France. De fait, si la famille d'Orléans s'éteint, le trône de France passerait à la maison d'Orléans-Bragance du Brésil.

Dans les années 1940, Dom Pierre Gaston d'Orléans-Bragance (1913-2007), fils de Pierre d'Alcantara, revient sur la renonciation de son père et prétend au trône impérial. Désormais, deux branches de la maison impériale vont prétendre au trône brésilien. Celle de Pétropolis , du nom de l'ancienne capitale impériale où réside Dom Pierre Gaston d'Orléans-Bragance et celle de Vassouras, incarnée par Dom Louis-Gaston d'Orléans-Bragance.

Une minorité de monarchistes brésilien soutient également les droits de la maison de Saxe -Cobourg Kohary sur le trône du Brésil.

Prétendants au trône impérial du Brésil depuis 1889

Lignée Vassouras

Les princes Louis et Bertrand d'Orléans-Bragance

Lignée de Pétropolis

Lignée Saxe-Cobourg-Kohary

  • Dom Pierre -Auguste de Saxe-Cobourg Gotha Kohary (1866-1934)
  • Dom Rainier de Saxe-Cobourg Gotha Kohary (1900-1945)
  • Dom Thérésa de Saxe-Cobourg Gotha Kohary (1902-1990)
  • Dom Carlos Tasso de Saxe-Coburgo -Bragança-Kohary (né en 1931)
  • Dom Alfonso Tasso de Saxe-Coburgo -Bragança-Kohary

Liens externes

  • [1] : La famille impériale du Brésil (Angl.)
  • [2] : La famille impériale du Brésil (Port.)
  • [3]: Généalogie de la famille impériale du Brésil (Angl.)