Jeunesses Patriotes

De SYLMpedia

Mouvement bonapartiste de l'entre deux guerres qui devint par la suite fasciste et républicain.

Jeunesses Patriotes

Appelée également Ligue des Jeunesses Patriotes, c’est le député (bonapartiste élu en Charente-Inférieure en 1919 et de Paris en 1924) Pierre Taittinger (1887-1965) qui fonde ce mouvement en 1924 sur le modèle des ligues fascistes italiennes. En créant ce mouvement, Taittinger souhaitait ainsi succéder à la Ligue des patriotes (1882 à 1889 et 1897 à 1914) de Paul Déroulède.

Il participera aux émeutes du 6 Février 1934 avant d’être dissoute en 1936 sur ordre du gouvernement du Front Populaire.

Son existence fut brève et malgré son inspiration nationaliste, il ne fut pas un mouvement bonapartiste tel que l'avait imaginé son fondateur mais néanmoins concurrença sur son terrain l’Action française.

A la suite de sa dissolution, Taittinger fit renaître le mouvement sous les noms de Parti National et Social (1935) puis Parti Républicain National et Social en 1936. Elu maire de Saint Georges des Coteaux (jusqu’à son décès), Conseiller Général de la Seine (1937- 1944) et n’hésitera pas à voter les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain en Juillet 1940.

Partisan d'un pouvoir fort de type césarien, Taittinger avait plongé dans la collaboration. Ce qui voudra à ce milliardaire (fondateur en 1932 des champagnes du même nom) un emprisonnement à la Libération de Paris avant d’être finalement gracié le 27 février 1945.

Il n’occupera plus jamais de fonctions politiques

Héritage politique de Taittinger

De ses 8 enfants, deux de ses fils occuperont des fonctions politiques :

Jean (né en 1923) fut Député de 1858 à 1973 et Maire de Reims (1959- 1977), père de Jean Député –maire d’Asnières sur Seine,

Pierre- Christian (1926- 2009) Sénateur et Maire du XVIème Arrondissement de Paris

Enfin Christophe de Margerie (1951-2014), Président Général de Total, est le fils de Colette, fille de Pierre de Taittinger.