Charles-Philippe d'Orléans

De SYLMpedia

Charles-Philippe d’Orléans

Troisième enfant du Prince Michel d’Orléans et de Béatrice Pasquier de Franclieu, il est né le 3 mars 1973 et porte le titre de Duc d’Anjou depuis 2004. Titre que les partisans de Louis XX-Alphonse de Bourbon lui contestent totalement.

Fichier:Armes anjou.jpg
Armoiries du Prince Charles Philippe d'Orléans

Jeunesse hispanique et engagement humanitaire et militaire

Charles Philippe d’Orléans, titré Comte d’Evreux (1973-1999) , passe la plus grande partie de sa jeunesse en Espagne où résident ses parents avant de faire ses études secondaires en France , à Paris. A l’issu de l’obtention de son baccalauréat, il s’engage dans des activités humanitaires notamment auprès du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) en tant qu’attaché de presse , responsable de recherche de fonds et Chargé d’organiser la mise en place des infrastructures pour les réfugiés en Bosnie ou au Rwanda (1993-1994).

Baptème de Charles Philippe à la une de POINT DE VUE

Militaire de carrière (8 ans et détenteur de plusieurs médailles), il est nommé à la Direction des Relations extérieures puis comme attaché de presse du ministre de la Défense. Il effectue plusieurs missions en Ex Yougoslavie et en Afrique. En 2003, Charles –Philippe d’Orléans quitte le ministère de la Défense pour reprendre des études en communication institutionnelle et en Intelligence économique. Au cours de ses études, il monte un cabinet de conseil en intelligence économique puis plus récemment il s'est spécialisé dans le conseil en développement à l’international.

Resté investi dans le domaine humanitaire, il s’est engagé auprès des enfants victimes de la catastrophe de Tchernobyl et se bat également tant sur le problème de la diminution des ressources de l’eau dans le monde que la lutte contre les mines antipersonnel au Cambodge.

Prince en politique

Proche de l’Action française, le Prince s’engage en politique, sans étiquette, en participant aux élections législatives du 3 juin 2012 pour les listes des représentants des français de l’étranger (5e circonscription des Français de l'étranger (Espagne, Portugal, Monaco)). Il obtiendra 3.05% des votes totaux exprimés (soit 486 voix sur 16185 votants). Son programme était d’orientation centriste de droite. Il a obtenu 7.37% des voix au Portugal et 5.33% à Monaco.

Néanmoins le 24 mai 2013, le Conseil constitutionnel le déclarera inéligible pour une durée d'un an pour n’avoir pas déposé dans les délais légaux imposés de son compte de campagne.

Le 11 janvier 2015, il a dénoncé dans un communiqué officiel son refus de soutenir le journal satirique de gauche, Charlie Hebdo, victime d’un attentat qui a coûté la vie à 4 de ses journalistes provoquant une vague d’émotions en France. Cette prise de position a été repris par les médias internationaux y compris en Russie, en Europe et en Afrique (notamment en Côte d’Ivoire où le Prince a effectué des missions humanitaires).

On peut d’ailleurs retrouver les prises de position sur sa page personnelle sur le réseau Facebook.

Prince médiatique ?

Charles-Philippe, Grand maître de Saint Lazare

Charles Philippe d’Orléans a été sélectionné et a participé au jeu de téléréalité «  Y’a t_il une célébrité » afin de recueillir des dons pour les activités humanitaires de l’Ordre de Saint Lazare. Commencé le 12 avril, il est éliminé 15 jours plus tard. Cette participation du Prince à ce jeu télévisé avait été vivement critiquée dans les milieux monarchistes.

Le 7 novembre 2006, il est interpellé, placé en garde à vue, et mis en examen pour "faux et usage de faux, dénonciation calomnieuse et usurpations d'identité" à Paris dans le cadre d'une affaire de déstabilisation économique touchant un laboratoire pharmaceutique . Le 8 septembre 2010,le tribunal le reconnait coupable "de faux et usage de faux", et le condamne à deux mois de prison avec sursis. Après avoir fait appel, le 16 mars , la cour d'appel de Riom le relaxe et l'innocente de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui.

Ordre de Saint Lazare.

S’affirmant comme les héritiers de l’ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, l’Ordre de Saint Lazare a été créé en 1910. Très vite, il se place sous la protection des Bourbon –d’Espagne avec à sa tête en en 1930, François de Paule de Bourbon qui en accepte la gouvernance de l'Ordre avec le titre de lieutenant général. Des dissensions éclatent en 1969 avec l’élection de Charles –Philippe d’Orléans-Nemours qui « dépose » l’administrateur nommé par le Prince de Séville. Cette guerre de pouvoir au sein de l’ordre entre les deux maisons de Bourbon débouche vers un schisme en 1973 entre partisans des Princes d’Orléans qui gardent le siège à Paris et celui des Princes de Séville qui transfèrent le siège de l’Ordre à Malte.

Charles-Philippe d’Orléans a été élu Grand maître de la branche dissidente de Paris de l’« Ordre de Saint-Lazare » entre septembre 2004 à mars 2010. Après sa démission pour raisons personnelles, il en est resté Grand prieur de France et Grand maître émérite.

L’ordre fut placé jusqu'en 2012 sous la protection d’Henri VII d’Orléans, Comte de Paris

Descendance

Le 21 juin 2008, Charles-Philippe d'Orléans a épousé Diana Álvares Pereira de Melo ( née 1978), titrée « duchesse de Cadaval » dont la famille est une branche cadette de la maison de Bragance. Les Cadavals prirent lors de la guerre civile au Portugal au XIX ième siècle position en faveur du parti des légitimistes conduit pas Dom Miguel Ier. Vaincus, ils s’exilèrent à Paris et y séjournaient encore au moment de la chute de la monarchie portugaise en 1910. Son mariage fit l’objet de reportages sur les chaines télévisées au Portugal.

Diane et Charles Philippe d'Orléans

Ils ont eu : Isabelle d'Orléans, née à Lisbonne le 22 février 2012 . Le Roi d’Espagne Felipe VI (Philippe ) de Bourbon est son parrain.

Anecdote

Le Prince a reçu son prénom en hommage à Charles Philippe d’Orléans-Nemours (1905-1970) en raison du soutien de celui-ci au mariage de ses parents. Mariage qui mécontenta le Comte de de Paris, Henri VI d'Orléans en raison du passé vichyssiste du père de la mariée. Et qui fut assassiné par les résistants en septembre 1944.


Liens externes

  • [1] : Site de Charles Philippe d’Orléans.
  • [2] : Engagement du Prince dans sa lutte contre les mines antipersonnel.
  • [3] : Un prince de France (Charles-Philippe) à Limoges (Novembre 2011)
  • [4] : Interview du Prince sur sa candidature aux élections de 2012
  • [5] : Résultats des élections de 2012.
  • [6] : Condamnation du Prince à la prison avec sursis.
  • [7] : Refus du soutien du Prince Charles-Philippe d’Orléans au magazine Charlie Hebdo.
  • [8] : Page du Prince sur le réseau social Facebook
  • [9] : Vidéo sur le mariage de Charles Philippe et la duchesse de Cadaval
  • [10] : Reportage de la télévision portugaise sur le mariage du Prince (Port.)
  • [11] : Communiqué du Comte de Paris sur les dissensions au sein de l’ordre de Saint Lazare
  • [12] : Site de La Couronne présentant le Prince Charles-Philippe d’Orléans.
  • [13] : Ordre de Saint Lazare.