Cédric Lemaire

De SYLMpedia

Cédric Lemaire (1994-/) est un homme politique belge, social-royaliste et provincialiste. Il est un ancien membre du parti Belgische Unie-Union Belge (B.U.B.).

Parcours politique

Cédric Lemaire s'engage à 14 ans dans le mouvement royaliste et unitariste belge. Il ne prend pas part directement au B.U.B. car il ne désire pas s'engager directement dans un parti politique. Il finit néanmoins en 2010 par prendre part à la campagne électorale bien qu'il soit trop jeune pour être candidat.

Suite à la démission de Nicolas Jacquemin du poste de responsable provinciale de Liège en 2011, il prend sa place et développe la section. Il crée un site internet pour la section liégeoise et met en place une communication web assez importante. Parallèlement à cela, il devient conseiller communal des jeunes liégeois pendant 2 ans. Un mandat pendant lequel, il a pu développer et transmettre son idéal belgicain. Il devient aussi membre du conseil national du B.U.B.

Il échoue a se présenter aux élections provinciales de 2012 par manque de signature nécessaires.

Il sera tête de liste dans la circonscription de Liège pour les élections régionales de 2014 car il est trop jeune pour être candidat au parlement fédéral. Il est aussi responsable de la commission programme pour les élections fédérales de 2014. Il doit malheureusement abandonner sa candidature suite au manque de membres du B.U.B. en province de Liège pour composer la liste.

Il finit par quitter le BUB et il rejoins le centre démocrate Humaniste. Il combat très durement le gouvernement Michel dit la coalition "suédoise" dans laquelle se trouve un parti républicain et séparatiste, la N-VA, avec son blog. Il a entre autre dénoncé la volonté de la ministre de la mobilité de violer la constitution belge.1

Fonctions occupées

  • Responsable provinciale de Liège pour le BUB : 2011-2014
  • Membre du conseil national du BUB : 2012-2014
  • Président du Campus Liège des edH (étudiants du cdH) : 2014
  • Membre du comité d'arrondissement jeunes cdH de Liège : 2014-....

Idéologie

Provincialisme

Il s'écarte souvent de la position officielle de son parti qui est unitariste pour prôner une Belgique fédérale basée sur les 9 provinces historiques. Il estime que la Belgique doit savoir s'adapter à la volonté autonomiste de la population même si le système fédéral tel qu'il est conçu en Belgique, est inadapté et inefficient. Il prône un système relativement proche de la Suisse du point de vue de la conception de la décentralisation. Son influence sur le position du parti est relativement grande car il a réussi à faire passer sa proposition de sénat dans le programme. Ce sénat serait la chambre des provinces au sein du parlement national. Une forme d'institution proche de la conception suisse ou allemande de la chambre haute.

Social-royalisme

Il défend une royauté relativement faible. Cette royauté est installée dans le pouvoir exécutif dans le pure respect de la séparation des pouvoirs. Cela ne l’empêchera pas de défendre l'idée d'un référendum d'initiative royale pour remplacer la sanction royale des lois. Le roi aurait donc encore son avis à donner sur le pouvoir législatif. Le but de ce système est de maintenir la séparation des pouvoirs et de permettre au parlement d'être le véritable organe de la démocratie. Il défend au delà de ses prises de positions royalistes, une vision de la société proche du socialisme. Il est réputé proche du PTB+/PvdA qui est le parti marxiste belge. Il prend assez bien de temps à essayer de dédouaner ce parti vis-à-vis de l'étiquette "Extrême gauche" qui leur est collé. Il s'en est distancié au vu des positions républicaine de ce parti. Néanmoins, il est aussi proche de personnalités comme François Bayrou ou Guy Verhofstad. Il admet volontiers que ses sources d'inspirations sont à bien des points de vue contradictoire, mais il essaye de structurer sa pensée idéologique d'une manière rationnelle et non contradictoire. On peut le classer comme étant de centre-gauche.

Liens externes

Liens internes

Belgische Unie-Union Belge