2 décembre

De SYLMpedia

Couronnement de Joséphine

1804. Rose Tascher de la Pagerie a été l’épouse du général Alexandre de Beauharnais, guillotiné sous la Terreur ; puis l’une des égéries du Directoire, la maîtresse de Hoche, de Caulaincourt puis de Barras avant d’ensorceler le petit « général Vendémiaire ». Le 8 mars 1796 – 18 ventôse an IV –, Bonaparte l’épouse. Le surlendemain de son mariage, il part rejoindre l’armée d’Italie, dont il vient de recevoir le commandement en chef. Lorsque Bonaparte rentre d’Égypte, le 16 octobre 1799, il découvre que sa femme a pris un nouvel amant, le lieutenant Hippolyte Charles, tandis qu’il lui envoyait des missives enflammées. Sa colère est terrible, mais les cajoleries de Joséphine lui arrachent son pardon. Puis ce seront le Consulat et l’Empire. Le 2 décembre 1804, à Notre-Dame de Paris, l’empereur pose quelques instants la couronne impériale sur la tête de Joséphine. Mais l’impératrice ne peut donner d’héritier à Napoléon et celui-ci décide de la répudier : « Je t’aime toujours, mais la politique n’a pas de cœur, elle n’a que de la tête. » Alors, Joséphine s’éclipse. Elle mourra le 29 mai 1814, tandis que Louis XVIII règne déjà sur la France.


[1] Extrait de Philippe Delorme : Petites histoires du quotidien des rois, automne, VA Press à Versailles, 2017, 14,90 euros.