Prince Charles Napoléon

De SYLMpedia

Prince Charles Napoléon

Né le 19 Octobre 1950, il est l’actuel prétendant au trône impérial de France bien que le testament de son père (le Prince Louis Napoléon) l’ait déshérité de ses droits. Il est le descendant en ligne directe du Prince Jérôme Bonaparte (1784- 1860), Roi de Westphalie et frère de l’Empereur Napoléon Ier (1769- 1821).

Blason de la famille impériale

Etudiant engagé

Etudiant en Haute Savoie puis en Allemagne, les événements de Mai 1968 vont enflammer le Prince de 18 ans qui se sent porté par la voie du changement. De fait, d’idéologie centre gauche (il adhère au Parti Socialiste Unifié (PSU), le Prince va fréquemment s’opposer à son père.

Charles Napoléon VII

En 1976, il obtient un Doctorat de sciences économiques. Ingénieur consultant chargé de la réorganisation d’administrations publiques en France et également dans plusieurs pays d’Afrique et du Moyen-Orient, il sera nommé chargé de mission à la Délégation à l'aménagement du territoire avant de rejoindre la banque du Crédit lyonnais et enfin président-directeur général d'une société immobilière

Mariage royal

Son mariage avec la Princesse Béatrice de Bourbon-Sicile (1978) ne va pas l’assagir. De cette union qui prend fin en 1989, il a eu Caroline (née en 1980) et Jean Christophe Napoléon (né en 1986). Ayant fait casser le testament de son père peu après son décès (1997), le Prince se proclame pourtant plus républicain que prétendant au trône impérial. A l’inverse sa mère, Alix de Foresta, protège avec force les intérêts de son petit- fils qu’elle a reconnu comme seul Empereur de Jure (Jean Christophe Napoléon VIII). Le 2 décembre 1997,après un débat houleux , le Prince Charles Napoléon est élu Président de l'association du Souvenir Napoléonien dont il est toujours un Président d'Honneur.

Caroline, Jean Christophe et Béatrice de Bourbon-Siciles

Le Prince et la politique française

Le Prince se fait connaître du public en déclenchant tant bien que mal une enquête sur la mort de Napoléon Ier (des rumeurs prétendent que l’Empereur était mort d’un empoisonnement du à de l’arsenic) que le gouvernement français fera stopper le 16 Août 2002. Politiquement, il tente un rapprochement avec le Comité Central Bonapartiste (CCB) et d’en obtenir la tête de liste. Mais le Comité Central Bonapartiste lui refusera cette demande notamment à cause de divergences politiques et de son soutien à la liste Régions et peuples solidaires en 1994 (autonomiste corse). Le Prince Charles Napoléon constitue alors sa propre liste aux élections de Mars 2001 sur Ajaccio et remporte 11% des voix. Il met à mal le CCB et grâce à son alliance avec l’opposition lui octroie le poste de 1er Adjoint au Maire. En 2004, sa liste obtiendra aux élections régionales 7,5% des voix.

Il déclare d'ailleurs : Le parti bonapartiste, c'est l'idéologie conservatrice de la droite ajaccienne qui se cache derrière le nom de Napoléon

Les célébrations du bicentenaire du Premier Empire seront discrètes. Néanmoins, elles seront l’occasion pour les Bonapartistes de se montrer médiatiquement. Celles du bicentenaire d’Austerlitz (Décembre 2005) seront gâchées par la polémique sur le rétablissement de l’esclavage par Napoléon Ier, forçant le gouvernement français à se retirer des festivités.

En Juin 2007, il démissionne de son poste d’Adjoint au Maire d’Ajaccio et se présente un an plus tard sur des listes de centre droit du Modem (Mouvement Démocrate) pour les élections législatives à Fontainebleau. Il n’obtiendra que 8,76% des voix (4046 voix). En Mars 2008 pour les élections municipales, il se présente sur une liste du Modem à Nemours et obtient 21%. Elu Conseiller Municipal, il démissionnera au bout de quelques mois (Décembre 2008).

affiche électorale du Prince en 2008

Le Prince Charles Napoléon est un européen convaincu et Président d’honneur du Souvenir Napoléonien.

Actuel membre du bureau du Comité économique social et culturel du Parti socialiste, le Prince a appelé à soutenir le candidat socialiste au second tour de l'élection présidentielle de mai 2012 ainsi qu'en janvier 2014 pour les élections municipales où il a rejoint le comité de soutien de la candidate Parti socialiste à Paris. Lors des célébrations du bicentenaire de la bataille de Waterloo (2015) auquel il a participé, au quotidien Sud Ouest, il a rappelé son attachement au caractère de la république

Le mouvement bonapartiste de tendance impérialiste (ou dynastique) reconnaît cependant son fils Jean Christophe comme héritier du trône. En effet, suite à ses divergences politiques et le fait qu’il s’était remarié sans son accord, le Prince Louis Napoléon avait déshérité son fils. La plupart des médias écrits et télévisuels reconnaissent Charles Napoléon Bonaparte comme le prétendant officiel de l’Empire. Son fils n’a jamais fait mention de désaccords à ce sujet avec son père.

Charles Napoléon aujourd'hui

Remarié à Jeanne-Françoise Valliccioni (née en 1958), le Prince Charles Napoléon a eu une enfant naturelle (Sophie née le 18 avril 1992) et une autre qu'il a adopté (Anh née le 22 avril 1998)

Il est l'auteur de plusieurs livres sur la famille impériale Bonaparte comme Bonaparte et Paoli (2000, Editions Perrin) ou Les Bonaparte (2006,Editions Perrin) et organise diverses conférences sur sa famille...

Prince Jean Christophe Bonaparte

Le Prince a repris le patronyme de Bonaparte en lieu et place de celui de Napoléon.

Liens externes

  • [1]: ancien site officiel du mouvement " Ensemble pour les Nemouriens"
  • [2] : article du Parisien sur la démission du Prince le 06 /12/2008
  • [3]: article de Libération du 21/06/2000 sur la candidature du Prince à Ajaccio.
  • [4] : site et vidéos sur la famille impériale des Bonaparte
  • [5] : Article de Libération sur le Prince Bonaparte
  • [6]: déclaration du Prince sur le CCB
  • [7]: site sur le Premier Empire
  • [8]: Apepl au soutien au candidat socialiste du Prince pour la Présidentielle de 2012
  • [9] : Soutien du Prince à Anne Hidalgo pour les municipales de 2014.
  • [10] : Interview du prince au quotodien Sud-Ouest (2015)