Louis III de Bavière

De SYLMpedia
Révision datée du 4 octobre 2014 à 20:08 par Draken291 (discussion | contributions) (Page créée avec « Louis III de Bavière (Ludwig III Von Wittelsbach) Prince bavarois, il fut le dernier souverain (1913-1918 ) du royaume de Bavière, emporté avec l’effondrement de l’... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Louis III de Bavière (Ludwig III Von Wittelsbach) Prince bavarois, il fut le dernier souverain (1913-1918 ) du royaume de Bavière, emporté avec l’effondrement de l’Empire allemand à la fin de la première guerre mondiale

Fils du Régent

Né le 7 janvier 1845 sous le nom de Ludwig Luitpold Josef Maria Aloys Alfried von Wittelsbach dans la capitale du royaume de Bavière, Munich, il est fils de Léopold de Wittelsbach et d’Auguste- Ferdinande de Habsbourg-Toscane. A sa naissance, le Prince n’est pas destiné à monter sur le trône. Règne alors Louis Ier de Bavière. Sa belle- fille la Princesse Marie de Hohenzollern est alors enceinte et va bientôt accoucher en août 1845 du futur Louis II de Bavière. D’autant que 3 ans plus tard, la Princesse héritière de Bavière accouche du Prince Othon , éloignant le fils du Prince Léopold des chances de monter sur le trône de Bavière. Contrairement à ses cousins ou son oncle, futur Roi de Grèce, le Prince Louis ne sera guère porter au romantisme ambiant de l’époque. Il grandit sur ses premières années au sein de la Résidence de Munich et au Palais royal. Il a 3 ans et l’insouciance de sa jeunesse lorsqu’il assiste au couronnement de l’austère Maximilien II de Bavière, monté sur le trône après que son père ait décidé de renoncer à sa couronne pour les charmes de la demi-mondaine Lola Montés. Âgé de 10 ans, la famille princière déménage au Palais Leuchtenberg que le Prince Léopold a acheté à la veuve du Prince Eugène de Beauharnais en 1852. C’est à 16 ans que le Prince entame sa carrière militaire comme Sous-Lieutenant du VI ième bataillon de chasseurs. Il poursuit ses études à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich en droit et en économie avant d’être nommer de plein droit Sénateur à 18 ans en sa qualité de Prince de Bavière.

En juillet 1866, son cousin Louis II de Bavière, roi depuis deux ans, décide de se joindre au côté de l’Autriche contre la Prusse et ses volontés hégémoniques. Sud contre Nord, catholiques contre protestants prussiens, Louis II ne supportait pas le chancelier prussien Otto Von Bismarck qui le rendait bien. Mobilisé, le Prince Louis reçoit le grade de Lieutenant. Blessé à la bataille de Helmstedt et atteint d'une balle dans la cuisse, il est évacué du champ de bataillé auréolé de cette gloire à 21 ans (Il recevra la croix de Chevalier de 1re classe dans l'Ordre Militaire bavarois du Mérite)

Mariage

C’est à l’enterrement de sa cousine Mathilde de Teschen que le Prince Louis (représentant de Louis II) va rencontrer à Vienne la Princesse Marie-Thérèse de Habsbourg- Modène, âgée de 18 ans. C’est un coup de foudre entre le Prince de Bavière et cette archiduchesse dépossédée de son héritage depuis peu par les troupes de Guiseppe Garibaldi. La permission de l’épouser ne sera pas chose aisée. Lorsqu’il apprend que le Prince Louis de Bavière entend épouser l’archiduchesse, l’Empereur François-Joseph Ier d’Autriche manifeste un certain agacement. Il avait en effet d’autres projets, celui de marier la Princesse de Modène au Grand Duc de Toscane, un autre Habsbourg privé de son Grand-Duché par les partisans du Roi Victor-Emmanuel II de Savoie.

Louis de Bavière ne renonce pas et l’Empereur d’Autriche soucieux de garder l’alliance avec la Bavière finit par cette accepter cette alliance dont les cérémonies se déroulent à l’ Augustinerkirche (Eglise des Augustins) le 20 février 1868. Au préalable, Louis de Bavière avait dû signer un acte de renonciation au trône de Grèce dont il était l’héritier de son oncle Othon Ier de Grèce afin que ses enfants soient bien élevés dans la foi catholique. Louis n’avait rien à perdre, la couronne de Bavière était loin et le trône de Grèce peu attrayant avec sa politique tumultueuse.

De cette union naîtront 13 enfants :

Rupprecht (Robert) de Bavière (18 mai 1869 - 2 août 1955); Prince héritier de Bavière • Aldegonde de Bavière (17 octobre 1870 - 4 janvier 1958); • Marie de Bavière (6 juillet 1872 - 10 juin 1954 • Charles de Bavière (1er avril 1874 - 9 mai 1927) • François Marie Luitpold de Bavière (10 octobre 1875 - 25 janvier 1957) • Mathilde de Bavière (17 août 1877 - 6 août 1906) • Wolfgang de Bavière (2 juillet 1879 - 31 janvier 1895) • Hildegarde de Bavière (5 mars 1881 - 2 janvier 1948) • Notburga de Bavière (19 mars 1883 - 24 mars 1883) • Wiltrude de Bavière (1884 - 1975) • Helmtrud de Bavière (22 mars 1886 - 22 juin 1977) • Dietlinde de Bavière (2 janvier 1888 - 14 février 1889) • Gundelinde de Bavière (1891 - 1983)

Louis de Bavière, Régent et Roi

Dans le royaume de Bavière, les frasques du Roi Louis II effrayent autant sa famille qu’elle amuse les bavarois. Ses dépenses ruinent le budget du royaume. Une cabale s’opère au sein de la dynastie, peut être avec la complicité prussienne. Le mystère demeure toujours mais en 1886, le Roi Louis II est interné dans un hôpital et rapidement son frère Othon qui le soir de pleine lune hurlait à la mort. C’est le père de Louis de Bavière,, Léopold, qui est nommé Régent. A la mort du Prince Léopold en 1912, et Louis II décédé dans des circonstances mystérieuses, Louis de Bavière hérite de la régence du royaume au nom du Roi Othon Ier. Le prince se mue en véritable politicien soucieux de conserver l’indépendance de son royaume au sein de l’Empire allemand en janvier 1871. En 1913, le nouveau régent obtient l’abdication d’Othon Ier et ceint la couronne de Bavière le 5 novembre 1913 sous le nom de Louis III.

La première guerre se profile en Europe et la Bavière doit envoyer des bataillons au côté des allemands. Ceux –ci dirigés par le Prince Rupprecht vont se distinguer notamment en France, dans la région de Lorraine où il est affecté au commandement du 6ième bataillon armé impérial (soit treize divisions (huit d'active, deux de réserve, trois de cavalerie et une brigade de Landwehr) pour 247.700 soldats). Les Bavarois contiennent rapidement les Français en août 1914 et lace une contre-offensive à la bataille de la trouée de Charmes. Néanmoins le prince héritier n’arrive pas à percer les lignes françaises. Durant les guerres de tranchées, Rupprecht de Bavière reste sur le front de l’Ouest et obtient le grade de Generalfeldmarschall (maréchal) en 1916. Louis III fera même une visite à son fils en août 1915, orné du fameux casque à pointe allemand.

La République des conseils de Bavière

La fin de la première guerre mondiale emporte l’Empire allemand et avec lui tous les royaumes et principautés qui le compose. La Bavière n’échappera pas à la règle. Une révolution éclate à Munich en novembre 1918, organisée par le parti social-démocrate indé¬pendant. Louis III envoie l’armée réprimer les manifestations de masse qui éclatent dans la capitale mais les soldats refusent de tirer sur la foule. Le Roi et sa famille craignant pour leur vie, quittent la capitale pour l’Autriche le 7 novembre. Le 13 novembre, il signe un document qui relâche de leurs devoirs fonctionnaires et militaires. Interprété comme un acte d’abdication, les sociaux-démocrates s’empressent de proclamer la république dans une Bavière pourtant encore fidèle à sa dynastie. Se réfugiant à Schloss Wildenwart, la famille royale n’est pas inquiétée par la révolution qui a éclatée à Munich. Le leader des Sociaux-démocrates, Kurt Eisner , a assuré le souverain déchu de sa totale liberté de mouvement. La Reine Marie-Thérèse s’éteint le 3 février 1919, laissant un souverain seul avec ses souvenirs. La situation en Bavière se complique le 21 du même mois du décès de la Reine. Kurt Eisner est assassiné par un monarchiste. Des manifestations contre la famille royale éclatent dans la République et Louis III doit s’enfuir en Autriche puis au Liechtenstein, craignant pour sa vie, avant de s’installer en Suisse. Il faudra attendre avril 1920 pour que la famille royale puisse revenir s’installer en Bavière, au château de Wildenwart.

Décès du Roi de Bavière

C’est lors d’un voyage en Hongrie que Le roi Louis III meurt le 18 octobre 1921 à l'âge de 76 ans. Il sera inhumé aux côtés de son épouse dans la crypte de la cathédrale Notre-Dame à Munich le 5 novembre 1921 lors de funérailles officielles qui rassemble des dizaines de milliers de monarchistes.

Son cœur a été prélevé du corps pour être inhumé dans un monument situé dans la Chapelle de la Grâce à Altötting.

Liens externes