Paul Bézine

De SYLMpedia

Paul Bézine (1861-1928), avocat, journaliste, militant royaliste, fondateur de le Jeunesse Royaliste.

Sommaire

Biographie

Paul François Bézine, né le 25 mars 1861 à Brienon-l'Archevêque (Yonne), fils de Jules Bézine (1826-1870) inspecteur au Chemin de fer et de Jeanne Perny.

Il fait ses études à Sainte-Barbe, puis à la faculté de droit et exerce la profession d’avocat à Paris de 1883 à 1890.

L’un des fondateurs de l'association Jeunesse Royaliste en 1890, dont il est tour à tour secrétaire, vice-président et devient son président en 1896.

Au élections municipales de 1896, il se présente dans le quartier de Saint-Germain-l’Auxerrois. Mais il ne sera pas élu.

Le 7 juin 1897 à Londres, il dirige la délégation qui venu remettre le drapeau de la Jeunesse Royaliste au duc d’Orléans à l’occasion de son mariage.

En août 1900, au cours d’un banquet, et en temps que directeur de la Correspondance nationale il signale la publication de l’Enquête sur la monarchie parue dans la Gazette de France. C’était la caution du Prince à l’œuvre de Maurras.

Il va diriger le bureau politique du duc d'Orléans de janvier 1900 à 1908. À ce poste, il succède à André Buffet. Celui-ci a été condamné à l'exil par la Haute Cour à la suite de sa participation au coup d'État avorté de 1899 de Paul Déroulède et de la Ligue de la patrie française.

D'abord nommé à titre provisoire, Bézine obtient très vite, à titre définitif, le poste de chef du bureau politique du duc d'Orléans. Il procède à la réorganisation du parti royaliste.

En 1908, il démissionne du bureau, avec l'accord du Prince, pour devenir administrateur des biens du duc d'Orléans jusqu'en 1915. C’est Roger Lambelin qui le remplace au bureau.

Parallèlement à cet engagement auprès du Prince, Bézine collaborait notamment au journal royaliste Le Soleil et a assuré la direction de la Correspondance nationale.

Il se marie 13 avril 1909 avec Marguerite Cretin (1878-1972) dont il aura une fille prénommée "Philippe" en l’honneur de son parrain Philippe, duc d’Orléans.

Il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur en décembre 1915

Il meurt à Paris le 2 novembre 1928 à l’âge de 67 ans et est inhumé au Cimetière de Montmartre.

Œuvres & publications

Jeunesse royaliste de Paris. Compte-rendu des travaux de la commission préparatoire au congrès général des associations de jeunesse royaliste en 1894, Paris, Imprimerie G. Piquoin, 1894.

La Sainte Marie, banquet royaliste de Paris, 15 août 1900, en l'honneur de Madame la Duchesse d'Orléans, discours de Paul Bézine, Eugène Godefroy et le comte de Mayol de Lupé, Paris, Librairie Nationale, 1900

Sources

• Bertrand Joly, Dictionnaire biographique et géographique du nationalisme français (1880-1900), éditions Honoré Champion, 2005 (ISBN 2-7453-1241-3).

• François Callais, La Jeunesse royaliste préfiguration de l'Action française in Histoire, économie, société du 4e trimestre 1991.

Liens internes

Outils personnels