Villehardouin ( Geoffroy de) : Différence entre versions

De SYLMpedia
 
(6 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
  
 
[[Fichier:220px-Fran%C3%A7ais 24210, fol. 1.jpeg|vignette|gauche|Première page du manuscrit de 1458 de La conquête de Constantinople, Bibliothèque nationale de France, MS Français 24210 f. 1]]
 
[[Fichier:220px-Fran%C3%A7ais 24210, fol. 1.jpeg|vignette|gauche|Première page du manuscrit de 1458 de La conquête de Constantinople, Bibliothèque nationale de France, MS Français 24210 f. 1]]
Geoffroy, sire de Villehardouin  ( né  au château homonyme, prés de Troyes 1155. Mort à Messinople- Grèce-1213).Membre du conseil  de régence du Comté  de Champagne . Sénéchal (Officier au service  d’un seigneur) de Champagne sous le  comte Thibault  V. Ce fut  sans doute un des pivots de la 4 éme croisade en particulier lors du rôle  qu’il joua pour obtenir de la république de Venise qu’elle transporte les  chrétiens en terre sainte.
+
Geoffroy, sire de Villehardouin  ( né  au château homonyme, prés de Troyes entre bar  et Arcis-sur-Aube . 1155. Mort à Messinople- Grèce-1213). Membre du conseil  de régence du Comté  de Champagne . Vers 1180, Sénéchal ou Maréchal;(Officier au service  d’un comte de Champagne . Ce fut  sans doute un des pivots de la 4 éme croisade en particulier lors du rôle  qu’il joua à la demande de Thibault III de Champagne pour obtenir de la république de Venise qu’elle transporte les  chrétiens croisés vers l'Egypte.
  
 
== Un guerrier mémorialiste==   
 
== Un guerrier mémorialiste==   
  
Ayant  bravement  combattu lors du très  controversé siège de Constantinople (1204), controversé parce que  dirigé  contre  une  ville chrétienne Empire latin de Constantinople. Empire latin de Constantinople.) , il en fit le récit dans une chronique  qui reste la première de ce genre dans la prose française. Sa  bravoure dans la suite des  combats  lui fit  octroyer en 1207 par  Boniface de Montferrat, roi de Thessalonique le fief de Messinople où il rédigea uue partie de ses oeuvres.
+
Ayant  bravement  combattu lors du très  controversé siège de Constantinople (1204), controversé parce que  dirigé  contre  une  ville chrétienne bien  qu'ayant donné lieu au furtif  Empire latin de Constantinople.) il en fit le récit dans une chronique  qui reste la première de ce genre dans la prose française. Sa  bravoure dans la suite des  combats  lui fit  octroyer en 1207 par  Boniface de Montferrat, roi de Thessalonique le fief de Messinople où il rédigea uue partie de ses oeuvres et où il rendit son âme à Dieu.
 +
 
 +
== Bibliographie==
 +
* [http://visualiseur.bnf.fr/Visualiseur?Destination=Gallica&O=NUMM-36355 Villehardouin, Geoffroy de (1148-1213). Mémoires de Geoffroy de Ville-Hardouin, maréchal de Champagne et  de Romanie, ou Histoire de la conquête de Constantinople par les français et les vénitiens . Décadence de l'Empire latin]
 +
* [http://remacle.org/bloodwolf/francais/villehardouin/memoires.htm Geoffroy de Ville-Hardouin. Histoire de la conquête de  Constantinople, par les Français et les Vénitiens.]
  
 
== Liens externes==   
 
== Liens externes==   
Ligne 15 : Ligne 19 :
  
 
[[Category:Chroniqueur]]
 
[[Category:Chroniqueur]]
[[Category:Rois de France]
+
[[Category:Rois de France]]

Version actuelle datée du 9 octobre 2014 à 12:45

Un des quatre grands chroniqueurs du Moyen-Age avec Villehardouin, Froissart et Commines.

Un grand seigneur diplomate

Première page du manuscrit de 1458 de La conquête de Constantinople, Bibliothèque nationale de France, MS Français 24210 f. 1

Geoffroy, sire de Villehardouin ( né au château homonyme, prés de Troyes entre bar et Arcis-sur-Aube . 1155. Mort à Messinople- Grèce-1213). Membre du conseil de régence du Comté de Champagne . Vers 1180, Sénéchal ou Maréchal;(Officier au service d’un comte de Champagne . Ce fut sans doute un des pivots de la 4 éme croisade en particulier lors du rôle qu’il joua à la demande de Thibault III de Champagne pour obtenir de la république de Venise qu’elle transporte les chrétiens croisés vers l'Egypte.

Un guerrier mémorialiste

Ayant bravement combattu lors du très controversé siège de Constantinople (1204), controversé parce que dirigé contre une ville chrétienne bien qu'ayant donné lieu au furtif Empire latin de Constantinople.) il en fit le récit dans une chronique qui reste la première de ce genre dans la prose française. Sa bravoure dans la suite des combats lui fit octroyer en 1207 par Boniface de Montferrat, roi de Thessalonique le fief de Messinople où il rédigea uue partie de ses oeuvres et où il rendit son âme à Dieu.

Bibliographie

Liens externes