Sharif Ali Ben Al- Hussein : Différence entre versions

De SYLMpedia
(Page créée avec « '''Sharif Ali Ben Al- Hussein''' 200px|thumb|left|Armoiries des Hashemites d'Irak Prince de la Maison Royale des Hachémite, Sharif… »)
 
 
Ligne 40 : Ligne 40 :
  
 
Partie intégrante de la vie politique irakienne, l’[[Iraqi Constitutional Monarchy Movement]] reste toutefois un mouvement politique mineur dont les résultats oscillent entre 1 et 2% des voix.
 
Partie intégrante de la vie politique irakienne, l’[[Iraqi Constitutional Monarchy Movement]] reste toutefois un mouvement politique mineur dont les résultats oscillent entre 1 et 2% des voix.
 +
 +
En mars 2016, le nouveau gouvernement irakien a finalement nommé le prince ministre des Affaires étrangères en raison de ses liens proches avec l'Iran.
  
  

Version actuelle datée du 16 avril 2016 à 09:38

Sharif Ali Ben Al- Hussein

Armoiries des Hashemites d'Irak

Prince de la Maison Royale des Hachémite, Sharif (Chérif) Ali Ben Al Hussein (الشريف علي بن الحسين) est l’actuel prétendant au trône d’Irak et leader du Parti Monarchiste Constitutionnel Irakien (Iraqi Constitutional Monarchy Movement)

Enfance d’un Prince

Le Roy Faysal II

Né à Bagdad le 14 Septembre 1956, le Prince a deux ans quand éclate la révolution qui va mettre fin au règne du Roi Faysal II, son cousin. Son père, le Prince Ali (1918-1998) se réfugie avec sa famille dans l’Ambassade d’Arabie Saoudite dès les premières heures de la révolution et pour une durée d’un mois. Le Royaume d’Arabie Saoudite leur délivre alors des passeports diplomatiques temporaires qui leur permettront de quitter l’Irak vers l’Egypte puis le Liban où le Prince et sa famille vécurent près de 10 ans. Continuant ses études en Angleterre, il obtint un master d’économie à l’université d’Essex.

Le Parti Monarchiste Constitutionnel Irakien

C’est à Londres que le Prince fonde le Parti Monarchiste Constitutionnel Irakien (Iraqi Constitutional Monarchy Movement) avec le but avoué de restaurer la monarchie constitutionnelle en Irak, rejoint le Conseil National Irakien (CNI) qui regroupe les mouvements d’oppositions républicains, laïques et religieux au régime du Président Saddam Hussein (-2003) et qui reçoit l’appui militaire et financier des Etats-Unis.

retour du Prince Sharif en Irak

Exerçant le métier de Banquier à Londres, le Prince revient en Irak le 10 Juin 2003, accueillit à sa descente par des centaines de monarchistes, des curieux et des Sheikh tribaux venus lui rendre hommage. Une fois hors de l’aéroport international, le Prince se rendra avant au Mausolée Royal d’Adhamiyah où sont enterrés les rois Faysal Ier et Ghazi Hachémite. Membre de l’opposition, il se voit confier la tête de la représentation de la délégation du CNI le 28 Octobre 2003 chargée de négocier avec le Ministre des Affaires Étrangères de Syrie.

Prince Sharif Ali Ben Hussein au mausolée royal d'Adhamiya

Le Prince Sharif Ali Ben Al Hussein compte peu de soutiens parmi les monarchies du Golfe. En Octobre 2002, il avait rencontré en vain des émissaires américains afin de les convaincre de restaurer la monarchie. Lors des élections législatives du 30 Janvier 2005, son mouvement a obtenu 0,16% des voix soit 13740 voix . Lors de cette campagne, des affiches avec son portrait et le slogan «  un espoir pour l’Irak » avaient été largement distribuées dans tout le pays. Le 3 Avril, il échoue à se faire élire à la Vice –présidence de la nouvelle République et n’obtient pas d’élus aux nouvelles élections parlementaires de Décembre 2005 durant laquelle il avait rejoint la Coalition du Congrès National d’Ahmed Chalabi, parti piloté par les Etats- Unis.

Prince Sharif Ali Ben Hussein

En 2004, lors d’un entretien accordé au Figaro , il déclarait : «Bien avant la guerre (intervention qui a mis fin au régime dictatorial de Saddam Hussein en place depuis 1979), j'ai suggéré aux Américains d'organiser des élections au plus vite dès que le régime tomberait. Ils se sont malheureusement fiés à leurs propres copains en exil et ont complètement échoué dans la reconstruction du pays. Dès le départ, l'erreur a été de créer un Conseil de gouvernement transitoire sous la coupe de Paul Bremer, le proconsul américain » et qualifié le gouvernement irakien élu à la chute de Saddam Hussein «trop proche des Américains, trop opportuniste » avant de conclure : «le retour de la monarchie peut se présenter comme le remède idéal aux maux de l'Irak». «Je suis convaincu que seule une monarchie constitutionnelle pourra assurer la diversité des partis politiques et éviter que l'un d'entre eux cherche à dominer les autres».

Le Prince a annoncé que le retour de la monarchie serait le « parapluie qui recouvrirait tous les éléments de la société irakienne évident et que l’éventualité d’une restauration de la monarchie est très populaire au sein de la population irakienne ». Il a également ajouté que « la population (devait) se prononçait par un referendum direct et libre sur la nature du régime qui remplacerait celui de Saddam Hussein La monarchie serait garante de la constitution et assurerait une stabilité reposant sur l’interaction de tous les éléments de la société irakienne, de la gauche et de la droite, des nationalistes et des islamistes, en permettant à tous ces courants de jouer leur rôle ».

Prince Sharif Ali Ben Hussein

En 2007, certains députés américains Républicains se prononcèrent pour le rétablissement de la monarchie en Irak, jugeant que ce mode de gouvernement permettrait de mettre fin à l’instabilité politique qui régnait en Irak depuis la chute de Saddam Hussein.

Le 17 Juin 2009, le Prince avait rencontré durant deux heures, le Ministre des affaires Etrangères turques Abdullah Gül au nom du Gouvernement irakien. La veille, il avait été reçu par le Ministre des Affaires Etrangères d’Iran. Lors de son entretien avec le Ministre, le Prince avait remercié « l’Iran pour les efforts consacrés à rétablir la stabilité de son pays ».

le Prince en campagne en 2010

En 2010, son mouvement a de nouveau participé aux élections législatives au sein de la liste « Bloc Chiite ou Alliance Nationale Irakienne » dont il a occupait la 11ième place. Il n’a pas obtenu d'élus.

Partie intégrante de la vie politique irakienne, l’Iraqi Constitutional Monarchy Movement reste toutefois un mouvement politique mineur dont les résultats oscillent entre 1 et 2% des voix.

En mars 2016, le nouveau gouvernement irakien a finalement nommé le prince ministre des Affaires étrangères en raison de ses liens proches avec l'Iran.


Famille

Marié en Juin 1986 à la Princesse Lina Khan (famille de l’Aga Khan), il a eu 1 fils (Faysal né en 1992) et 3 filles.

Controverse dynastique

Le Prince Sharif Ali Ben Al Hussein est contesté dans ses droits aux trône par le Prince Ra’ad Ben Ziad Hachémite (né en 1936), membre de la Famille Royale des Hachémites de Jordanie et dont le père Zaïd Ben Al Hussein (1920-1970, 4ième fils du Roi Hussein du Hejaz) fut Vice – Régent d’Irak entre 1933 et 1935. A la mort du Roy Faysal II, le Prince Zaïd Ben Al Hussein se proclama chef de la famille royale d’Irak et s’installa en Jordanie. Le Prince Ra’ad est Conseiller à la Cour Royale de Jordanie après avoir occupé le poste de Ministre de la Cour (1974- 1975).

Le Democratic Monarchy Alliance (Al Tahaluf Al Malaki Al Dinugrati) supporte les droits au trône du Prince Ra’ad et lutte pour un Irak fédéralisé.

Compte tenu de la Constitution de 1943, seuls les descendants mâles sont autorisés à monter sur le trône. Faysal Ier n’a laissé à sa mort que des filles. Hors la famille du Prince Sharif Ali Ben Al Hussein descend en ligne directe du Roi Hussein du Héjaz, père de Faysal Ier, par une branche exclusivement féminine. De plus, le Prince a deux autres frères aînés. De facto, il faudrait que les enfants de ceux- ci abdiquent de leurs droits (ils ne les revendiquent pas à ce jour) pour que le Prince Sharif Ali Ben Hussein puisse accéder au trône.

Liens Internet

  • [1] : Article de Libération sur l'opposition Irakienne du 12/08/2002 (Fr.)
  • [2] : Article de la BBC sur le Prince du 11/10/2002 (Angl.)
  • [3] : Article du Soir du 10/12/2002 sur le Prince
  • [4] : Article de la BBC sur le retour du Prince en Irak (10/06/2003) (Angl.)
  • [5] : Biographie du Prince sur son site officiel (Angl.)
  • [6] : Reproduction de l'article du Figaro du 30/12/2004 (Fr.)
  • [7] : Site officiel du CCM ( plus en fonction depuis 2005) (Angl., Ar.)
  • [8] : Blog de radical royalist . Article sur la rencontre entre le Prince et le d'Iran 14/12/2009 (Angl.)
  • [9] : Article d'Affaires Stratégiques sur les élections de 2010 daté du 09/03/2010 (Fr.)
  • [10] : Article du Telegraph du 02/03/2010 sur le Prince (Angl.)
  • [11] : Article daté du 01/03/2010 sur les élections législatives de 2010 (Fr.)
  • [12] : Article du Korean Herald du 16/08/2011 sur le Prince (Angl.)
  • [13] : Arbre généalogique des Hachémites d'Irak (Angl.)