Partido Popular Monárquico

De SYLMpedia

Partido Popular Monárquico (Parti Populaire Monarchique)

Documents du Partido Popular Monàrquico (PPM

Très tôt dans l’histoire portugaise sont apparues des organisations monarchistes critiques à l’égard du conservatisme du régime de Salazar malgré plusieurs promesses de restauration de la monarchie par le dirigeant de l'Etat Nouveau (dictature).

Les origines du Parti Populaire Monarchique

Ainsi, en 1957, le Movimento Popular Monàrquico (Mouvement Populaire Monarchiste) fondé par Gonçalo Ribeiro Telles en 1962, le mouvemen tRenovação Portuguesa (Rénovation Portugaise) par Henrique Barrilaro Ruas et en 1964, la Liga Popular Monàrquica de João Vaz de Serra e Mourra fusionnent en 1969 pour devenir la Convergence monarchique (Convergência Monàrquica).

après la « révolution des Œillets » qui met fin au régime salazariste, la Convergence monarchique devient le Partido Popular Monàrquico (PPM-Parti Populaire Monarchiste) sous la présidence de Gonçalo Ribeiro Telles.


Le Parti Populaire Monarchique et la démocratie interne

Le Partido Popular Monárquico connaîtra son heure de gloire en 1980 en parvenant à faire élire 5 députés. Il entrera même dans un gouvernement de coalition, aux côté du Parti Social-Démocrate et du Centre Démocrate Social (CDS), de 1981 à 1983. Le PPM se signalera dans la vie publique portugaise comme étant le premier parti (bien avant la naissance des Verts (Os Verdos) à introduire l’écologie et les problématiques environnementales dans le débat politique.

En 1993/94, à la suite de fortes dissensions internes et d’un congrès (très) agité, une fraction minoritaire du PPM, mais menée par deux de ses leader historiques, Gonçalo Ribeiro Telles et Henrique Barrilaro Ruas, quitte le parti et fonde le Movimento o Partido da Terra (Mouvement le Parti de la Terre) préférant concentrer son combat sur les questions écologiques..

Résultats électoraux 1975-2015

  • Elections Législatives
Année Votes % Statut Alliances
1976 32 526 0,57 Opposition PPM
1979 28 320 0,52 Opposition PPM
1982 N/D 42.52 Membre du gouvernement/Ministres Alliance démocratique
1985 N/D 44.91 Membre du gouvernement/Ministres Alliance démocratique
1989 27 635 0,5 Opposition PPM
1997 N/D 0 Opposition PPM
1987 23 218 0,4 Opposition PPM
2001 25 216 0,44 Opposition PPM
2005 5 932 0,10 Opposition PPM/MPT - Parti de la Terre
2011 16 522 0,31 Opposition PPM
  • Elections municipales
Année Votes % Députés +/- Statut Alliances
1975 32 526 0,57 250 0 Opposition PPM
1976 28 320 0,52 263 0 Opposition PPM
1979 N/D 42.52 250 5 Membre du gouvernement/Ministres Alliance démocratique
1980 N/D 44.91 250 6 Membre du gouvernement/Ministres Alliance démocratique
1983 27 635 0,5 250 0 Opposition PPM
1985 N/D 0.41 250 0 Opposition PPM
1987 23 218 0,4 250 0 Opposition PPM
1991 25 216 0,44 230 0 Opposition PPM
1995 5 932 0,10 230 0 Opposition PPM/MPT - Parti de la Terre
1999 16 522 0,31 230 0 Opposition PPM
2002 12 398 0,23 230 0 Opposition PPM
2005 N/D 0.27 230 2 Opposition PPM/Parti Social-démocrate
2009 15 262 0,3 230 0 Opposition PPM
2011 14 687 0,3 230 0 Opposition PPM
2015 0 0 230 0 PPM
  • 1976 PPM Municipales 0.13% 3
  • 1979 PPM Municipales 0.14% 6
  • 1982 PPM Municipales 0.22% 5
  • 1985 PPM Municipales 0.52% 3
  • 1989 PPM/CDS Municipales 3.91% 13
  • 1997 PPM Municipales 0.13% 5
  • 2001 PPM/PSD.. Municipales 2.50% 8
  • 2005 PPM/PSD.. Municipales 1.70% 32
  • 2009 PPM/PSD.. Municipales 3.05%  ?
  • Elections européennes
  • 1987 PPM Parlement Européen 2,75% 0
  • 1989 PPM Parlement Européen 2,03% 0
  • 1994 PPM Parlement Européen 0,27% 0
  • 1999 PPM Parlement Européen 0,47% 0
  • 2004 PPM Parlement Européen 0,47% 0
  • 2009 PPM Parlement Européen 0,40% 0
  • 2013 PPM Municipales 0.66% 1
  • 2013 PPM/PSD/CDS Municipales 15% 3
  • Elections au parlement des Açores
  • 1984 PPM Parlement des Açores 0,04% 0
  • 1988 PPM Parlement des Açores 0,15% 0
  • 1992 CDS/PPM Parlement des Açores 4,58% 1
  • 2000 PPM/PDA Parlement des Açores 0,8% 0
  • 2004 PPM Parlement des Açores 0,28% 0
  • 2008 PPM Parlement des Açores 0,47% 1
  • 2012 PPM Parlement des Açores 0,08% 1


Le Parti Populaire Monarchique dans les élections

Fort de son précédent électoral de 1979, le PPM décide de se présenter sur une liste unique pour les élections législatives de 1983. Un échec avec seulement 0,69% des suffrages exprimés. Le Parti Populaire Monarchiste paye cher cette défaite cuisante. Plus aucun député ni de ministre au gouvernement, le PPM devient un parti d'opposition minoritaire d'autant que le prétendant au trône Dom Duarte III de Bragance ne lui apporte aucun soutien officiel et n'est guère en accord avec les idées du parti monarchiste.

Affiche électorale du PPM en 1983

Afin de se faire entendre, le PPM est contraint de conclure des alliances avec des partis républicains. Ainsi en 1989 pour les élections municipales, avec le Centre Démocrate Social (CDS) une liste conjointe permet d'envoyer un monarchiste sur les bancs de l'assemblée parmi les 13 élus de la coalition.Sil a scission interne avec la création du Parti de la Terre affecte le mouvement, le PPM ne change rien sa stratégie d'alliance qu'il renouvelle en 2001 tantôt avec des listes du Centre Démocrate Social (1.28% soit 11 élus) ou du Parti Social-Démocrate (2.50% soit 8 élus). La liste unique du PPM n'obtiendra pas d'élus avec 0.01% des voix et enfin en 2005 avec les deux partis, le PPM se mêlera aux 32 conseillers municipaux élus.

Néanmoins, le PPM sera représenté dans les Assemblées municipales à diverses reprises sous son nom propre. En 1976 avec 2 élus, 79, 26 élus, 17 en 1982, 7 en 1985, 16 en 1997.. A ce jour ,le PPM est par ailleurs représenté dans un certain nombre d'assemblées communales (Braga, Lisbonne et Odevida), ce qui fait de lui la 4ieme force politique implantée localement.

En 2005, en coalition avec le Parti Social-Démocrate (PSD), le PPM obtient 2 députés à l’Assemblée nationale portugaise, Miguel Pignatelli Queirós et Gonçalo da Câmara Pereira. une fraction du PPM décide nénmoins de se lancer dans la bataille sous son nom propre mais échoue avec 0,27% des voix.

Affiche électorale du PPM en 2011

Lors de l'élection présidentielle de Janvier 2011, le Parti Populaire Monarchiste a annoncé ne donner aucune consigne de vote mais a invité les royalistes à inscrire sur les bulletins de vote la mention « vive le roi ! ». Le PPM a annoncé également qu’il entendait lancer une pétition afin de pouvoir faire changer la constitution et permettre un referendum sur la question de la restauration de la monarchie.

Monarchistes du PPM

Les relations avec le Duc de Bragance Dom Duarte III furent souvent tendues. Nuno da Câmara Pereira (né en 1951) supporta les prétentions du Duc de Loulé (il en fera un livre en 2007 intitulé « L’ursupateur »). Le PPM n’a jamais fait allégeance au Duc de Bragance. Sous sa présidence, le PPM obtiendra 2 députés à l’Assemblée nationale (2005-2009) et 1 député aux Açores. Il rejoindra plus tard le Parti de la Terre après sa démission et son remplacement à son poste de leader du PPM par le Vice-Président Paulo Estevao plus proche du Duc de Bragance.

Le Parti Populaire Monarchiste se distingue régulièrement par des coups d’éclats.

Pour les élections législatives anticipées du 5 Juin 2011, le PMP a présenté 10 listes sous son nom faute d'avoir pu nouer des alliances avec les autres partis d'opposition (négociations entamées depuis Octobre 2010). Il a obtenu 14978 voix soit 0.27% des voix sur le plan national. Ce score ne lui a pas permis de conserver ses 2 députés actuels au niveau national.

Il conserve cependant toujours son poste de député au Parlement des Açores (Paulo Estevao)

Lors des élections municipales de 2013, le Partido Popular Monárquico a présenté deux listes. Une sous son nom unique où il a obtenu 1 conseiller municipal (0.01%) et une autre où il a formé une alliance avec le PPD/PSD + CDS/PP + MPT. Cette coalition a obtenu 20 mairies, 243 conseillers municipaux et 2 Présidents de région.

Sur le plan international, le Partido Popular Monárquico est membre de la Conférence monarchiste internationale.

Dirigeants

  • Gonçalo Ribeiro Telles, 1974 — 1993
  • Fernando de Sá Monteiro, 1993 — 1997
  • Miguel Pignatelli Queirós, 1997 — 2005
  • Nuno da Câmara Pereira, 2005 — 2010
  • Paulo Estevao, 2010

Lien interne

Liens externes

  • [1] : Le site du PPM (Po.)
  • [2] : résultats du PPM pour les élections du 05 Juin 2011 (Po.)
  • [3] : Page facebook du PPM (Po.)
  • [4]: Biographie de Nuno Da Camara (Po.)
  • [5]: Aritcle sur Nuno Da Camara (Po.)
  • [6] : Site du PPM aux Açores (Po.)
  • [7] : Blog du PPM (Po.) non utilisé depuis 2010
  • [8]: Blog du PPM à Lisbonne (Po.)
  • [9]: Commission électorale du Portugal, résultats du PPM (Po.)
  • [10]: Blog monarchiste (Po.)
  • [11]: résultats des élections locales de 2013 (Po.)