Mouvement royaliste tunisien

De SYLMpedia

Le Mouvement royaliste tunisien (MRT) est un parti politique royaliste tunisien.

Crée en 2005 par l'avocat et juriste Kamel Ben Tahar Chaabouni, le MRT réclame le retour de la monarchie en Tunisie, abolie le 25 Juillet 1957 (dernier souverain Lamine Ier ou Mohammed VIII El Amin).

A la chute du Président Zine el-Abidine Ben Ali (au pouvoir de 1987 à 2011) le 14 Janvier 2011, le leader du MRT a déclaré : je suis actuellement très occupé par la Grande Révolution Populaire tunisienne, je n'ai le temps pour rien d'autre (...) mon idée et mon projet est de promouvoir actuellement l'idée d'un régime parlementaire démocratique. Beaucoup de tunisiens y sont pour ! il faudrait pour cela changer la constitution, le chemin est long. C'est sur une nouvelle constitution que j'essayerais par la suite de promouvoir l'idée de restaurer une monarchie moderne à l'instar des pays scandinaves. Mais faute de soutien, le MRT a fini par péricliter et le site officiel du mouvement a été mis en sommeil peu après la "révolution de Jasmin".

En septembre 2019 sur la page Facebook "The Tunisian monarchy", le prince Mohamed Ali Bouseif Bey, membre de la maison royale des Husseinite a proposé la constitution d'un nouveau parti royaliste. Le débat qui s'en est suivi sur le réseau social a divisé les tunisiens sur la pertinence de restaurer un bey à la tête de l'état. Officiellement, la constitution de 2014 n'autorise pas la remise en cause de la république.

Le Mouvement royaliste tunisien est membre de la Conférence monarchiste internationale.

Notes et références

  • [1] déclaration de Kamel Ben Tahar Chaabouni sur le Blog de Mad Monarchist

Liens externes

  • [2]  : Ancien site du MRT actuellement fermé
  • [3] : Nouveau blog du MRT
  • [4] : Blog de Tunisie Démocratique et Laïque de Kamel Ben Tahar Chaabouni
  • [5] : Site consacré à l'histoire de la Tunisie sous les Beys]
  • [6] : présentation du MRT par le Reveil Tunisien
  • [7] : Article sur le MRT par Jeune Afrique]
  • [8] : Vidéo - Les beys de Tunis, une monarchie dans la tourmente coloniale] (55 minutes)
  • [9] : Révolution de Jasmin (source Wikipedia)
  • [10] : Page Facebook de Kamel Chaabouni