Les ports de France, une commande de Louis XV au peintre Vernet

De SYLMpedia

A Rome une rencontre providentielle Marigny-Vernet

A Rome Joseph Vernet (1714-1789) peintre, dessinateur et graveur, fait l’heureuse rencontre du frère de" La Pompadour" maitresse de Louis XV et futur marquis de Marigny Surintendant des Bâtiments du du Roi Louis XV.qui lui commande deux tableaux. A son retour, En 1753 le Marquis de Marigy le propose au roi comme peintre des marines de Sa Majesté avec la commande des peintures de ports de France. 24 tableaux de 8 pieds sur cinq (2,63 mêtres sur 1 m 65) payés 6.000 livres chacun.. 15 seront finalement réalisées.


Journal des décisions du Roi (Louis XV)

Le port de Marseille

Il est décidé le 27 septembre 1753 : 1/ que Vernet sera chargé de peindre tous les ports de France 2/ que chaque tableau lui sera payé 6 000 livres, attendu les frais de voyage, de séjours et autres dépenses, peines, soins, pertes de temps… 3/ qu’il sera honoré du titre de Peintre des marines de Votre majesté 4/ qu’il peut espérer un des premiers logements d’artistes qui viendront à vaquer.

Un voyage (terrestre) au long cours : 10 ans

Marseille (1754), Bandol (1754) , Toulon (1756) , Antibes (1756) , Cette -Séte- (1756-1757) , Bordeaux (1759) , Bayonne (1761), La Rochelle (1761) , Rochefort (1762) , Dieppe(1765) .

Un itinéraire très précis est établi. De 1753 à 1765, Vernet, sa famille et ses domestiques, parcourt le pays, de Marseille à Dieppe. Il commence par étudier les plans du port puis examine les lieux et détermine la composition de son tableau. Pour réaliser ses védutas ( paysage urbain) Vernet a recours à l’observation directe de la nature avec, en premier plan, des éléments relevant de ce qu’en peinture on appelle « le genre », à savoir la représentation de l’industrie, du commerce, voire des transports , en bref tout ce qui faisait la vie quotidienne des lieux représentés. L’aspect propagande n’est pas absent de cette commande montrant les bienfaits urbains du rêgne de Louis XV à une période ou la marine royale subissait des défaites durant la guerre de sept ans.

Postérité d’une oeuvre arrivée à bon port

Le port de Bordeaux

Sur vingt quatre tableaux commandés, quinze furent finalement réalisés ; certains ports ( Marseille, deux vues ; Toulon (trois vues ; Bordeaux, deux vues, Bayonne, deux vues)) ayant donné lieu à plusieurs tableaux . Son éléve Jean François Hue terminera la série avec six vues de ports.. Treize de ces oeuvres sont présentées au musée de la marine (Paris). Sont abritées au Louvre les toiles représentant « Marseille prise de la montagne appelée Tête-de More » et la « Deuxième vue de Toulon : vue de la ville et de la rade, effet de matin ».

L’histoire des œuvres de Vernet ne s’arrête pourtant pas là ; des estampes en furent gravées par Cochin et Le Bas de l’Académie royale de peinture et de sculpture.

Liens externes

  • [1] : Gravure de Vernet
  • [2]: Gravure de Vernet
  • [3]: Quelques oeuvres conservées au Musée de la marine