La dynastie des Přemyslides (Bohême)

De SYLMpedia

La dynastie des Přemyslides (Bohême)

Arbre généalogique des Přemyslides

Selon la légende, les Přemyslides ,dynastie nationale tchèque, seraient issus d'une lignée de princes légendaires commençant avec Přemysl le laboureur et la princesse Libuše. La dynastie des Přemyslides gouverna la Bohême pendant plus de 400 ans, jusqu'en 1306, date à laquelle le pouvoir passa dans les mains de la dynastie des Luxembourg .

Parmi les souverains, on peut citer :

Bořivoj Ier (852 -889)

Il s'était fait baptiser à la cour de la Grande Moravie du prince Svatopluk, est le premier Přemyslide historiquement attesté. IL fixa la résidence royale à Prague. Et obtint le Duché de Bohême vers 870.L'épouse de Bořivoj, Ludmila, devint une des premières saintes tchèques  et son petit-fils, Venceslas, futur patron de la Bohême, dans la foi chrétienne et pour en faire un souverain. Suite à un soulèvement populaire, il fut déposé entre 883 et 884 avant d'être restauré grâce à l'aide de la Moravie.

Venceslas Ier (907-929/35 )

Petit-fils de Ludmila et de Bořivoj, il est éduqué religieusement par sa grand-mère Ludmila. Mais suite à la mort de son pàre mort aux combats en 921, et à cause de son jeune âge, c'est sa mère Drahomíra (ou Dragomira 877/890-935) qui excerce la régence. N'appréciant guère l'influence de Ludmila sur son fils , elle la fit emprisonner et étrangler la même année. Le pays est divisé et le Duc Arnoulf de Bavière en profite pour pénétrer dans le pays en 922. Afin d'éviter une guerre avec ses voisins germaniques en 924, Venceslas Ier achètera la paix non sans avoir exilé sa mère auparavant. C'est à lui que l’on doit l’arrivée à Prague du bras de saint Guy, relique abritée dans la cathédrale homonyme au Château de Prague et qui ne fut achevée qu'en 1929. C'est au cours d'une fête religieuse, que le souverain fait face mortellement à une fronde de la noblesse conduite par son frère et successeur.

Depuis 2000, le 28 septembre est une fête nationale en République Tchèque dont il est le saint patron .

Couvent de St Agnès de Bohème

Boleslav Ier (+973)

son frère cadet, mécontent de la politique de Venceslas Ier le fit assassiner le 28 septembre 935. C’est une des raisons pour lesquelles le chroniqueurs médiévaux le surnommèrent "le cruel" . Le prince tchèque Břetislav tenta d’ empêcher les luttes pour le pouvoir au sein des Přemyslides, en définissant des règles de succession . Ainsi le plus âgé des Přemyslides vivants devait monter sur le trône. Par la suite, cette règle fut remplacée par la suite par la règle de primogéniture, le droit d'aînesse, plaçant sur le trône le fils aîné du souverain défunt . En 950, Boleslav devint le vassal de l'Empereur Othon Ier de Saxe. Il introduisit la frappe monétaire au sein de son royaume. Il meurt en 973.

Vratislav Ier (1061 et 1092)

Titré Duc d'Olomouc à la mort de son père en 1055, il fut chassé de ses terres par un complot familial avant de regagner son trône grâce à l'intervention de la Hongrie. Il ut le premier souverain de Bohême à obtenir en 1085 la couronne royale à raison des services qu’il rendit à l’Empereur du saint Empire Henri IV contre le Pape grégoire VII (Querelle des investitures) mais à titre personnel et non de manière héréditaire. Ses deux premières années de règne furent marqués par des querelles dynastiques . Vladislav Ier devint le deuxième roi de Bohême en 1158. Lui aussi fut roi à titre personnel ou viager à raison de l’aide aide apportée à l'empereur. Frédéric Ier Barberousse dans sa campagne contre la ville de Milan. Il meurt le 14 janvier 1092 des suites de blessures lors d'une chasse.

Přemysl Ottokar Ier (1155- 1197 - 1230)

Ottokar Ier

Dont « le stratège » pourrait être le surnom . Fils de Vladislav II de Bohême et de Judith de Thuringe , il est dès son couronnement en 1192 comme Prince suzerain de Bohême en proie a des luttes intestines de succession dynastiques. Renversé par un complot aristocratique local et de nobles allemands, il parvient néanmoins a reprendre sa couronne en 1197. Il sut en effet utiliser adroitement la lutte pour le trône impérial entre Guelfes et Gibelins, partisans de la maison des Hohenstaufens. Pour successivement faire renouveler –toujours à titre personnel- le titre royal pour le prince de Bohême en 1198 (reconnu par le Pape Innocent III) avant de voir accorder à la Bohême en 1212 par l'empereur Frédéric II le qualificatif de royaume ( Bulle d'or sicilienne) . Les rapports avec le Saint Empire romain Germanique sera difficile pour le souverain qui devra faire face à divers vétos de toutes sortes en raison de ses multiples alliances avec les Gibelins ou les Guelfes.

Une princesse de la dynastie béatifiée. Agnès de Bohême. Agnès de Bohême (1211_1282) est la fille du roi Ottokar I, de la dynastie des Přemyslides qui règne alors sur la Bohême, Bohême dont elle est la sainte patronne. Agnès fut canonisée le 12 novembre 1989 par le pape jean-Paul II… Le 16 novembre commença la révolution dite de velours qui entraina la fin de la république socialiste tchécoslovaque. Or selon une prophétie datant du XV e siècle, dés que la princesse Agnès de Bohême aurait été canonisée, les pays tchèques connaîtraient enfin la paix et le bonheur

Ottokar Ier meurt le 15 décembre 1230.

Přemysl Ottokar II (1233–1278)

Ottokar II

Dit le "Roi de fer et d'or" en raison de sa puissance militaire et de sa richesse. Fils cadet de Venceslas Ier Premysl et de Cunégonde de Hohenstaufen , il entra en rébellion ouverte contre son père et une partie de la noblesse le reconnut comme souverain entre le 31 juillet 1248 et novembre 1249 où il reçu le titre de « jeune roi » (mladší král). Emprisonné, le père et le fils se réconcilient dans le but d'annexer le duché d'Autriche entre 1250 et 1251. Ottokar II épousa la soeur du défunt Duc d'Autriche , Marguerite de Babenberg et de 30 ans sa cadette (1204-1266). Le 22 septembre 1253, Ottokar II fut enfin couronné Roi de Bohême.

Il eut l’opportunité de rattacher un temps la Styrie à la Bohême (après l'avoir retiré aux Hongrois et renvoyé la Princesse Marguerite dans ses terres, il épouse la fille du Roi de Hongrie). 1276 fut le début de la fin pour Ottokar II qui dut céder à l’empereur Rodolphe Ier de Hasbourg (dont il fut le concurrent pour le trône impérial en 1272) ,l’Autriche, la Styrie, la Carinthie et la Carniole avant de mourir au combat ( bataille du Champ morave – 26 août 1278) contre celui-ci. il pratiquera une politique de colonisation allemande en Bohême et s'allie aux chevaliers Teutoniques.

Il eut un fils illégitime, reconnu comme dynaste par le Pape Urbain IV, Nicholas I (Mikuláš I. Opavský 1255 – 25 Juillet 1318) qui fut à l'origine de la branche cadette des Přemysl et reçut le duché de Troppau.

Venceslas II (1271–1305)

Fils d'Ottokar II, il n'était qu'un enfant au moment de son accession nominal au trône (il était né le 27 septembre 1271) suscita une régence facteur de tensions et de divisions comme souvent qui permit à la noblesse de se rapprocher du trône  notamment le mariage d’un de ses représentants – Záviš de Falkenštejn avec la veuve de Přemysl Ottokar Cette ascension prit fin par sa décapitation (1290) . Durant la régence exercée par le margrave de Brandebourg, le jeune prince fut retenu en captivité dans divers châteaux sur ordre du Saint Empire romain germanique. Ce n'est qu'en 1283, qu'il est autorisé à revenir en Bohême et épousé le 24 janvier 1285, la fille de l'Empereur Rodolphe, Judith de Habsbourg.Venceslas II put enfin asseoir son pouvoir allant jusqu’à concourir la couronne polonaise (en 1291, il obtient le Duché de Cracovie) et la couronne de Pologne de 1300 à 1305 et épousa la fille du Roi de Pologne Przemysł II , Elisabeth Richeza).

Venceslas II

En 1305, il réussit à placer son fils Ladislas sur le trône de Hongrie mais face aux prétention du Prince Charles Robert d'Anjou, il retira ses troupes de Hongrie et son fils avec lui. Il meurt le 21 janvier 1305 des suites d'une maladie.

On doit également à Venceslas II , en 1300, un Code de la mine – Ius regale montanorum -qui permit le développement de l'industrie minière notamment celles d'argent à Kutná Hora et le monnayage corrélatif.

Venceslas III (1289- 1306)

Il succède a son père Venceslas II sans difficulté . Ancien éphémère Roi de Hongrie dont il dut laisser la couronne en décembre 1305 suite à l'invasion des angevins dans son royaume pour regagner la Bohème. il est mystérieusement assassiné à Olomouc (Moravie) le 4 août 1306 alors qu'il s'apprêtait à repartir au combat pour défendre sa couronne polonaise. sa mort sans héritier mit fin au règne long de plus de quatre cent ans des Přemyslides sur le trône de Bohême, la seule lignée européenne qui régna aussi un temps sur la Hongrie (1301-1305) et la Pologne (1300-1306 La couronne passa entre les mains d'Henri de Carinthie (1265-1335), marié à Anna( 1290-1313) la sœur de Venceslas III. L'Empereur du Saint Empire romain germanique contesta cette élection etmit son fils Rodolphe de Habsbourg (1281-1307) au pouvoir. Une guerre civile éclata entre les deux souverains de Bohème et tourna à l'avantage d'Henri de Carinthie. Le 4 juillet 1305 après la mort fort opportune de son concurrent . Néanmoins le nouveau souverain fut malgré tout incapable d'assurer la stabilité du royaume et la Maison de Luxembourg finit par le destituer en décembre 1310. Jean l'aveugle Duc de Luxembourg qui avait épousé Eliška Přemyslovna (1292-1330), sœur de Venceslas III inaugura une nouvelle dynastie en Bohême

La lignée des Přemyslides s'éteignit en 1521 avec son dernier représentant , Valentin duc De Ratibor.

Liens externes

  • [1]: Histoire des Přemyslides
  • [2]: Portrait des Přemyslides
  • [3] : Histoire des Přemyslides