L'Alliance Noire Jaune : Différence entre versions

De SYLMpedia
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
==Son programme==  
 
==Son programme==  
  
Appelant à la restauration de l’Archiduc [[Otto de Habsbourg- Lorraine]], le mouvement monarchiste milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la [[Loi anti-Habsbourg]] (votée en 1919) et surtout réclame une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.  
+
Appelant à la restauration de de la monarchie impériale, le mouvement monarchiste milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la [[Loi anti-Habsbourg]] (votée en 1919 et abrogée en 2011) et surtout réclame une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.  
 +
 
 
Il souhaite l’établissement d’une monarchie parlementaire avec un droit de véto pour le souverain.  
 
Il souhaite l’établissement d’une monarchie parlementaire avec un droit de véto pour le souverain.  
  

Version du 5 décembre 2014 à 13:51

L’ALLIANCE NOIRE JAUNE (Schwarz-Gelbe Allianz/SGA)

Logo de l'Alliance Noire-Jaune

Fondé en 2004, le Schwarz-Gelbe Allianz (SGA- Alliance Noire- Jaune) a fait renaître le Mouvement monarchiste austro-hongrois durant l'Entre- deux- guerres qui avait presque disparu du paysage politique autrichien après les années soixante-dix.

Les leaders du SGA sont (depuis 2009) : Manfred Körner (né en 1950) et Alexander Simec (réélu le 15 novembre 2014)

De 2012 à 2015, le Docteur Helga Vereno a été portée à la tête du mouvement monarchiste.

Son programme

Appelant à la restauration de de la monarchie impériale, le mouvement monarchiste milite en faveur du retour du Sud Tyrol en Autriche, de l’abrogation de la Loi anti-Habsbourg (votée en 1919 et abrogée en 2011) et surtout réclame une réforme des pouvoirs du Président Fédéral dont le rôle est purement honorifique.

Il souhaite l’établissement d’une monarchie parlementaire avec un droit de véto pour le souverain.

monarchistes autrichiens en 2011

Le 12 Novembre 2007, il a publié un manifeste politique lors d’une conférence à Vienne. Le mouvement monarchiste a réaffirmé que seule la monarchie était le gouvernement légitime de l’Autriche et qu'il était nécessaire qu'au sein du Parlement puisse exister une véritable et équitable représentation des mouvements politiques qui composent le pays en vertu des résultats issus de scrutins nationaux. Notant également que le vote blanc devrait être également considéré comme étant représentatif des attentes du peuple.

Concernant la religion : s’il ne fait pas doute que le catholicisme est la religion qui prévaudrait en Autriche, le SGA mentionne le fait que l’Islam est considéré comme partie intégrante de la culture du pays puisqu’elle fut reconnue comme religion de l’Empire en 1874.

Enfin, Il prône l’établissement de fortes relations entre tous les anciens pays qui ont appartenu autrefois à l’Empire.


Son poids politique en Autriche

stand à Vienne de la SGA

Bien que le Ministère de l’Intérieur tenta de le faire dissoudre en 2007, le SGA peine toutefois à former des listes lui permettant de participer aux élections locales faute d’atteindre le quorum obligatoire de signatures comme ce fut le cas en 2008 malgré l’annonce de sa participation aux élections (annonce officielle de candidature le 25 Juillet 2008 puis retrait le 21 Août 2008).

Il n’a pu également se présenter aux élections européennes de 2009 ni aux élections municipales de 2010 refusant toutes alliances avec les autres partis politiques.

A noter cependant que la Carinthie, la Styrie et le Tyrol sont des provinces considérées comme étant les plus favorables aux Habsbourg.

Les élections de 2013

En juillet 2013, l'Alliance Noire- Jaune tente de nouveau d'atteindre le quorum de signatures nécessaires afin de participer aux élections générales de cette année. N'ayant obtenu que 1600 sur les 2600 signatures, une tentative d'alliance avec le Parti Pirate est négociée. Faute d'accord, la SGA annonce qu'elle ne participera pas aux élections. Selon un sondage sur un forum , le SGA avait été crédité de 2% des voix.

Lors des élections européennes de 2014, une partie du vote monarchiste s’est donc reporté sur le mouvement eurosceptique REKOS (Die Reformkonservativen, « réformistes et conservateurs »), dirigé par Ewald Stadler. Celui-ci ne faisant toutefois pas l’unanimité parmi les partisans des Habsbourg (lui était reproché sa trop grande proximité avec l’extrême-droite et son opportunisme). Stadler, eurodéputé sortant, était en effet membre du FPÖ (Parti de la Liberté d’Autriche) jusqu’en 2008, avant de faire partie du BZÖ (Alliance pour l’Avenir de l’Autriche), parti issu d’une scission du FPÖ, puis de fonder, en 2013, REKOS. Egalement proche de milieux catholiques, dont la fraternité sacerdotale Saint-Pie-X, il a déclaré « n’avoir aucun problème » avec le rétablissement de la monarchie, jugeant qu’un Empereur vaudrait mieux que l’actuel président fédéral de l’Autriche.

Relation avec la La couronne tchèque

le mouvement monarchiste a établis des relations avec le mouvement royaliste tchèque (La couronne tchèque). Les deux mouvements organisent régulièrement des manifestations et messes conjointes en faveur du retour de la monarchie notamment le 1er Avril, le 12 Novembre et le 28 Octobre, dates qui correspondent au décès de l’Empereur Charles Ier de Habsbourg- Lorraine, à la proclamation de la République en Autriche et celle de la proclamation de la République en Tchécoslovaquie.

Affiche de campagne des monarchistes autrichiens en 2018

Les monarchistes sont devenus un enjeu politique national depuis 2010 avec la polémique liée à la Loi anti-Habsbourg dont les députés ont voté l'abrogation en 2011.

Cependant ni Otto de Habsbourg- Lorraine, ni son fils Karl de Habsbourg- Lorraine n'ont officiellement apporté leur soutien au SGA.

Le mouvement monarchiste souhaite également que soit organisé un référendum sur le rétablissement de la monarchie en 2018. La manifestation annuelle du 12 novembre 2014 n'aura mobilisé que 40 personnes dans les rues de Vienne.

Les autres mouvements monarchistes en Autriche

En 2012 l'ancien parti monarchiste ("Monarchisten-Partei") s'est reconstitué sous la présidence symbolique de Laci Milkovics, ancien secrétaire particulier de l'archiduc Otto et fonctionnaire du mouvement paneuropéen. Ce parti a été désavoué par l'archiduc Karl et son entourage. Il existe également le mouvement monarchiste et catholique intégriste "Die Weiße Rose" de M. Petö (soutenu par une partie de l'aristocratie conservatrice) et qui publie un bulletin de haut niveau, extrêmement antirépublicain et anti-Union Européenne. Un autre groupe dont les adhérents sont en majorité très âgés s'appelle "Kaisertreuer Volksverband".

Liens externes

  • [1]: Site officiel de l'Alliance Noire Jaune (All.)
  • [2]: Extrait du journal autrichien ZI 2 sur You tube couvrant une manifestation du SGA (All.)
  • [3]: Appel des monarchistes autrichiens pour une monarchie centrale européenne (Angl.)
  • [4]: Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.) (1)
  • [5] : Vidéo You Tube sur les monarchistes autrichiens (All.)(2)
  • [6] : Page Facebook de l'Alliance Noire-Jaune
  • [7] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
  • [8] : Article sur les monarchistes autrichiens (2013 ) (All.)
  • [9] : Sondage en ligne (2013)