Henry de Larègle : Différence entre versions

De SYLMpedia
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
LOUVEAU de LARÈGLE Marie Raoul Henri est né à Niort (Deux-Sèvres) le 12 mai 1873, plus connu sous le nom '''Comte Henry de Larègle'''. Est décédé à La  Chapelle-Blanche-Saint-Martin (Indre-et-Loire) le 28 mai1956.
 
LOUVEAU de LARÈGLE Marie Raoul Henri est né à Niort (Deux-Sèvres) le 12 mai 1873, plus connu sous le nom '''Comte Henry de Larègle'''. Est décédé à La  Chapelle-Blanche-Saint-Martin (Indre-et-Loire) le 28 mai1956.
  
Le 11 mai 1902 il se présente comme candidat royaliste pour l'élection des députés dans le deuxième circonscription de Saint-Denis en région parisienne. Candidature “témoignage” (1).
+
Le 11 mai 1902 il se présente comme candidat royaliste pour l'élection des députés dans le deuxième circonscription de Saint-Denis en région parisienne. Candidature “témoignage” <small>(1)</small>.
  
 
Il est directeur politique de ''La Revue mondaine'' (1901-1903).
 
Il est directeur politique de ''La Revue mondaine'' (1901-1903).
  
Aux élections législatives du 6 mai 1906 il se représente dans la même circonscription de Saint-Denis. Les résultats obtenus dans cette ville ouvrière sont très satisfaisants (2).
+
Aux élections législatives du 6 mai 1906 il se représente dans la même circonscription de Saint-Denis. Les résultats obtenus dans cette ville ouvrière sont très satisfaisants <small>(2)</small>.
  
 
Le 9 juin 1903 il se marie avec Marie Lecointre, fille de Pierre Lecointre, conseiller général et représentant du Prince en Indre-et-Loire et de sa femme présidente des Dames Royaliste de Touraine.
 
Le 9 juin 1903 il se marie avec Marie Lecointre, fille de Pierre Lecointre, conseiller général et représentant du Prince en Indre-et-Loire et de sa femme présidente des Dames Royaliste de Touraine.
Ligne 18 : Ligne 18 :
 
[[Fichier:Laregle_A-F.jpg|200px|thumb|right|L'A.F. ne fait pas dans la dentelle...]]
 
[[Fichier:Laregle_A-F.jpg|200px|thumb|right|L'A.F. ne fait pas dans la dentelle...]]
  
Comme il est très hostile à l'Action française celle-ci mène contre lui une campagne injurieuse. Le duc d'Orléans le soutient et aux dirigeants de l'A.F. il dit : " ''Quand je commande, j'entends être obéi. Et je suis le seul juge de la direction et de l'orientation politique à donner à mon parti.''" (3). Mais ensuite, avec des pressions de certains royalistes désireux de la réconciliation, le duc en réponse à un témoignage de fidélité de l'A.F. déclare "''Jamais je n'ai voulu entraver l'action d'aucun groupement royaliste. Je laisse à tous la liberté de défendre ma cause suivant les méthodes qu’ils jugent préférables''".
+
Comme il est très hostile à l'Action française celle-ci mène contre lui une campagne injurieuse. Le duc d'Orléans le soutient et aux dirigeants de l'A.F. il dit : " ''Quand je commande, j'entends être obéi. Et je suis le seul juge de la direction et de l'orientation politique à donner à mon parti.''" <small>(3)</small>. Mais ensuite, avec des pressions de certains royalistes désireux de la réconciliation, le duc en réponse à un témoignage de fidélité de l'A.F. déclare "''Jamais je n'ai voulu entraver l'action d'aucun groupement royaliste. Je laisse à tous la liberté de défendre ma cause suivant les méthodes qu’ils jugent préférables''".
  
 
A la suite de ces attaques Larègle démissionnera du Bureau politique le 9 juin 1911. Il ne sera pas remplacé et l’organe du Bureau politique la ''[[Correspondance Nationale]]'' cessera de paraître. L'A.F. deviendra ''ipso facto'' la seule expression du prétendant.
 
A la suite de ces attaques Larègle démissionnera du Bureau politique le 9 juin 1911. Il ne sera pas remplacé et l’organe du Bureau politique la ''[[Correspondance Nationale]]'' cessera de paraître. L'A.F. deviendra ''ipso facto'' la seule expression du prétendant.

Version actuelle datée du 14 décembre 2020 à 16:06

1906 – Henri de Larègle

Avocat à la Cour d'appel de Paris. Il sera Chef du Bureau politique du duc d'Orléans de juin 1910 à juin 1911. Hostile à l'Action française il démissionnera suite à une violente campagne de celle-ci.

Biographie

LOUVEAU de LARÈGLE Marie Raoul Henri est né à Niort (Deux-Sèvres) le 12 mai 1873, plus connu sous le nom Comte Henry de Larègle. Est décédé à La Chapelle-Blanche-Saint-Martin (Indre-et-Loire) le 28 mai1956.

Le 11 mai 1902 il se présente comme candidat royaliste pour l'élection des députés dans le deuxième circonscription de Saint-Denis en région parisienne. Candidature “témoignage” (1).

Il est directeur politique de La Revue mondaine (1901-1903).

Aux élections législatives du 6 mai 1906 il se représente dans la même circonscription de Saint-Denis. Les résultats obtenus dans cette ville ouvrière sont très satisfaisants (2).

Le 9 juin 1903 il se marie avec Marie Lecointre, fille de Pierre Lecointre, conseiller général et représentant du Prince en Indre-et-Loire et de sa femme présidente des Dames Royaliste de Touraine.

16 juin 1910 – Il est nommé comme Chef du Bureau politique du duc d'Orléans ou il remplace Roger Lambelin.

L'A.F. ne fait pas dans la dentelle...

Comme il est très hostile à l'Action française celle-ci mène contre lui une campagne injurieuse. Le duc d'Orléans le soutient et aux dirigeants de l'A.F. il dit : " Quand je commande, j'entends être obéi. Et je suis le seul juge de la direction et de l'orientation politique à donner à mon parti." (3). Mais ensuite, avec des pressions de certains royalistes désireux de la réconciliation, le duc en réponse à un témoignage de fidélité de l'A.F. déclare "Jamais je n'ai voulu entraver l'action d'aucun groupement royaliste. Je laisse à tous la liberté de défendre ma cause suivant les méthodes qu’ils jugent préférables".

A la suite de ces attaques Larègle démissionnera du Bureau politique le 9 juin 1911. Il ne sera pas remplacé et l’organe du Bureau politique la Correspondance Nationale cessera de paraître. L'A.F. deviendra ipso facto la seule expression du prétendant.

Il renouera avec la Famille de France bien plus tard en 1940 quand le comte de Paris prendra ses distances avec l'Action Française.

Références

(1) Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris du 16 mai 1902. (à lire en ligne)

(2) Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris du 11 mai 1906. (à lire en ligne)

(3) Lettre publiée dans la Correspondance Nationale.

Œuvres

  • L'Œuvre républicaine, Paris, Librairie nationale, 1902, 20 p.
  • Le programme de Mgr le comte de Chambord, édition La Chapelle-Montligeon, 1902, 15 p.
  • La question ouvrière et le régime politique, Bourges, Impr. de Tardy-Pigelet, 1905, 48 p. Catalogue BNF
  • Discours de H. de Larègle. publié “Nos Traditions nationales, comment les défendre ? ” Avec le compte rendu de la 1re réunion de l'"Entente nationale" tenue à la salle de la Société de géographie, le 8 juillet 1904, Bourges, impr. de Tardy-Pigelet, 1904
  • Ouvrières du passé et ouvrières de demain, Paris, éditions de la "Revue catholique et royaliste", 1908, 59 p.