Henri IV : Différence entre versions

De SYLMpedia
(Page créée avec « '''Henri IV''' fut un roi de France de 1589 à 1610.Il avait été auparavant roi de Navarre. Il entreprit de grandes réformes comme l'édit de Nantes qui conclut la paix e… »)
 
(Nouvelle notice)
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Henri IV''' fut un roi de France de 1589 à 1610.Il avait été auparavant roi de Navarre.
+
'''Henri IV'''
 +
Un des rois, le roi sans doute, préféré des Français né à Pau, 14décembre 1553. Elevé par une mère protestante mais converti au catholicisme par amour pour son peuple. Attentif au confort alimentaire de son peuple ''Je veux que chaque paysan du royaume de France puisse manger de la poule au pot chaque dimanche''" et à la beauté de ces sujettes (le vert-galant) rien n’aura finalement  manqué à ce monarque  même pas un assassinat  à  Paris  le 14 mai 1610
  
Il entreprit de grandes réformes comme l'édit de Nantes qui conclut la paix entre catholiques et protestants et l'urbanisation de Paris.
+
==Le roi à la double couronne==
Il est connu pour des phrases comme "Paris vaut bien une messe" ou "Je veux que chaque paysan du royaume de France pusse manger de la poule au pot chaque dimanche".
+
C’est à lui que l’on doit la double titulature de nos monarques. Roi de Navarre  sous le nom d’Henri III  de 1572 à 1589.  Roi de France  et de Navarre de 1589 à 1610. Il reçut la couronne de Navarre à la mort de sa mère, la reine  Jeanne III.
 +
S’agissant de la couronne de France, Henri de Navarre, descendant par son père Antoine de Bourbon, lui-même descendant  à la huitième génération de  Louis IX  par son fils Robert de Clermont (1256-1317) se trouva  le plus proche  successible mâle au trône de France  après les décès successifs du roi Henri III sans enfant  puis de François d’Alençon, Duc d'Anjou le 10 juin 1584.
  
Il fut assassiné le 10 mai 1610 par François Ravaillac, un fanatique catholique qui était persuadé d'être investi d'une mission divine.
+
==Un roi deux fois marié==
Ce fut son fils '''Louis XIII''', âgé de 10 ans, qui lui succéda.
+
Sa première épouse, le 18 août 1572, fut Marguerite de Valois (1553-1615) ,fille du Roi Henri II de France et de Catherine de Médicis, et  également  soeur des Rois de France François II, Charles IX et Henri III et du Duc d'Anjou. Ce mariage  éminemment  politique en ce  qu’il unissait un roi protestant à une princesse catholique dont l’histoire officielle  a surtout retenu  le surnom : « la  Reine Margot » dixit Alexandre Dumas  ne pu  survivre, à la longue, aux guerres de religion. Le 17 décembre 1599, la nullité du mariage fut prononcée  semble-t’il a la demande commune des époux.
 +
Le mariage  qui s’en suivit, juste un an plus tard, avec  l’talienne, et membre d’un famille richissime, banquière des rois de France, Marie de Médicis (1575-1642) fut grandement fécond. Six enfants en naquirent  dont le futur Louis XIII (1601-1643) et  Gaston duc d’Orléans (1608-1660) qui crut pouvoir être roi si longtemps  jusqu’à ce que la naissance  de  L o u i s  D i e u d o n n é (Louis XIV) ruina ses espérances.
 +
 
 +
==Des maîtresses à foison pour le Vert galant==
 +
Il est vrai qu’on ne prête qu’aux  riches  d’où peut –être  le nom  de Saint-Germain-les-Belles (filles), attribué  à un village du limousin dont Henri IV aurait , paraît-il, beaucoup apprécié la gent féminine. Pour le reste, il est généralement reconnu au Vert  galant  sept maîtresses  et douze enfants dont  trois ; eu avec Gabrielle d’Estrées  qui furent légitimés
 +
 
 +
==Maximilien de Béthune duc de Sully, le  bon génie du Roi Henri==
 +
Henri IV aurait-il été  ce qu’il a été  sans la présence attentive à ses côtés de Sully (1559-1641) ? Conseillant au roi de se  convertir au catholicisme, protégeant la richesse rurale de la France et encourageant son développement ''Labourage et pâturage sont les deux mamelles qui nourrissent la France, les vraies mines et trésors du Pérou''. Surintendant des Finances, des Bâtiments et des Fortifications, grand maître de l’artillerie, grand voyer de France 1599, Sully préparera encore, son maître ayant été assassiné le  budget de l’an  1611. 
 +
 
 +
==Le  guet-apens  de la rue de la Ferronnerie  à Paris==
 +
Il fallut  dix ans pour  que le  Roi Henri accepte –enfin-  de faire couronner officiellement  son épouse  le  jeudi 13 mai 1610. Etrangement , Il fut assassiné le lendemain par François Ravaillac, un fanatique catholique dont les motivations ne  furent en  pratique jamais éclaircies.
 +
 
 +
[[Category: Royalisme français]]
 +
[[Category: Rois de France]]

Version du 12 janvier 2012 à 10:04

Henri IV Un des rois, le roi sans doute, préféré des Français né à Pau, 14décembre 1553. Elevé par une mère protestante mais converti au catholicisme par amour pour son peuple. Attentif au confort alimentaire de son peuple Je veux que chaque paysan du royaume de France puisse manger de la poule au pot chaque dimanche" et à la beauté de ces sujettes (le vert-galant) rien n’aura finalement manqué à ce monarque même pas un assassinat à Paris le 14 mai 1610

Le roi à la double couronne

C’est à lui que l’on doit la double titulature de nos monarques. Roi de Navarre sous le nom d’Henri III de 1572 à 1589. Roi de France et de Navarre de 1589 à 1610. Il reçut la couronne de Navarre à la mort de sa mère, la reine Jeanne III. S’agissant de la couronne de France, Henri de Navarre, descendant par son père Antoine de Bourbon, lui-même descendant à la huitième génération de Louis IX par son fils Robert de Clermont (1256-1317) se trouva le plus proche successible mâle au trône de France après les décès successifs du roi Henri III sans enfant puis de François d’Alençon, Duc d'Anjou le 10 juin 1584.

Un roi deux fois marié

Sa première épouse, le 18 août 1572, fut Marguerite de Valois (1553-1615) ,fille du Roi Henri II de France et de Catherine de Médicis, et également soeur des Rois de France François II, Charles IX et Henri III et du Duc d'Anjou. Ce mariage éminemment politique en ce qu’il unissait un roi protestant à une princesse catholique dont l’histoire officielle a surtout retenu le surnom : « la Reine Margot » dixit Alexandre Dumas ne pu survivre, à la longue, aux guerres de religion. Le 17 décembre 1599, la nullité du mariage fut prononcée semble-t’il a la demande commune des époux. Le mariage qui s’en suivit, juste un an plus tard, avec l’talienne, et membre d’un famille richissime, banquière des rois de France, Marie de Médicis (1575-1642) fut grandement fécond. Six enfants en naquirent dont le futur Louis XIII (1601-1643) et Gaston duc d’Orléans (1608-1660) qui crut pouvoir être roi si longtemps jusqu’à ce que la naissance de L o u i s D i e u d o n n é (Louis XIV) ruina ses espérances.

Des maîtresses à foison pour le Vert galant

Il est vrai qu’on ne prête qu’aux riches d’où peut –être le nom de Saint-Germain-les-Belles (filles), attribué à un village du limousin dont Henri IV aurait , paraît-il, beaucoup apprécié la gent féminine. Pour le reste, il est généralement reconnu au Vert galant sept maîtresses et douze enfants dont trois ; eu avec Gabrielle d’Estrées qui furent légitimés

Maximilien de Béthune duc de Sully, le bon génie du Roi Henri

Henri IV aurait-il été ce qu’il a été sans la présence attentive à ses côtés de Sully (1559-1641) ? Conseillant au roi de se convertir au catholicisme, protégeant la richesse rurale de la France et encourageant son développement Labourage et pâturage sont les deux mamelles qui nourrissent la France, les vraies mines et trésors du Pérou. Surintendant des Finances, des Bâtiments et des Fortifications, grand maître de l’artillerie, grand voyer de France 1599, Sully préparera encore, son maître ayant été assassiné le budget de l’an 1611.

Le guet-apens de la rue de la Ferronnerie à Paris

Il fallut dix ans pour que le Roi Henri accepte –enfin- de faire couronner officiellement son épouse le jeudi 13 mai 1610. Etrangement , Il fut assassiné le lendemain par François Ravaillac, un fanatique catholique dont les motivations ne furent en pratique jamais éclaircies.