Gonçalo Ribeiro Telles : Différence entre versions

De SYLMpedia
m (Révision des tags des images)
m (Révision des tags des images)
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
Le PPM s’inscrit nettement à gauche mais cela n’empêche pas les royalistes de droite de les rejoindre. Car chez les royalistes portugais, on a bien compris que le combat va bien au-delà du clivage politique. La Restauration de la monarchie est le seul but recherché. Et pour parachever cet objectif, le PPM entre dans l’arène politique aux côtés des socialistes et des Centristes Démocrates (Alliance Démocratique). Et cette alliance tactique avec des républicains permet au PPM d’entrer au Parlement en 1979 avec 6 députés et  Ribeiro Telles d’obtenir un poste de Ministre d’Etat à l’Environnement de 1981 à 1983
 
Le PPM s’inscrit nettement à gauche mais cela n’empêche pas les royalistes de droite de les rejoindre. Car chez les royalistes portugais, on a bien compris que le combat va bien au-delà du clivage politique. La Restauration de la monarchie est le seul but recherché. Et pour parachever cet objectif, le PPM entre dans l’arène politique aux côtés des socialistes et des Centristes Démocrates (Alliance Démocratique). Et cette alliance tactique avec des républicains permet au PPM d’entrer au Parlement en 1979 avec 6 députés et  Ribeiro Telles d’obtenir un poste de Ministre d’Etat à l’Environnement de 1981 à 1983
 
   
 
   
 
 
== Le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT) ==
 
== Le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT) ==
 
+
[[Fichier:MPT.jpg‎|200px|thumb|right|Movimento O partido Da Terra]]
[[Fichier:MPT.jpg‎]]
 
 
 
 
Le 13 Août 1993, Ribeiro Telles quitte le [[Partido Popular Monárquico]], en désaccord avec sa ligne de conduite, et fonde le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT). Le Premier mouvement monarchiste véritablement écologiste du pays et qui prône la défense de la terre, une meilleure gestion de ses ressources, une réforme des institutions, la défense de la culture, langue et histoire du pays, la restauration de la monarchie… etc. Pour les élections législatives de 1995, un accord entre les deux partis est trouvé. Une liste commune est présentée face à une liste dissidente du MPT. Leur score moyen total sera de 0,28%. Un échec qui séparera politiquement et idéologiquement les deux mouvements monarchistes.
 
Le 13 Août 1993, Ribeiro Telles quitte le [[Partido Popular Monárquico]], en désaccord avec sa ligne de conduite, et fonde le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT). Le Premier mouvement monarchiste véritablement écologiste du pays et qui prône la défense de la terre, une meilleure gestion de ses ressources, une réforme des institutions, la défense de la culture, langue et histoire du pays, la restauration de la monarchie… etc. Pour les élections législatives de 1995, un accord entre les deux partis est trouvé. Une liste commune est présentée face à une liste dissidente du MPT. Leur score moyen total sera de 0,28%. Un échec qui séparera politiquement et idéologiquement les deux mouvements monarchistes.
  

Version du 8 février 2011 à 23:23

Ribeiro Telles

Gonçalo Ribeiro Telles (né en 1922) se destine rapidement à une carrière d’agronome et se fait embaucher comme Assistant à l’Institut Supérieur d’Agronomie. C’est un passionné d’écologie et de biophysique, catholique et un syndicaliste engagé

Le Parti Monarchiste Populaire (Partido Popular Monárquico)

De nouveaux mouvements monarchistes s’étaient formés dès lors que les royalistes étaient entrés dans l’opposition au régime de Salazar comme, le Mouvement Monarchiste Populaire (1957) la Ligue Monarchiste Populaire (1962) qui s’inspirait de la doctrine maurassienne, la Commission Electorale Monarchiste (1969 qui obtint 0,8% des voix à Lisbonne lors d’une élection), la Convergence Monarchique (1970). Il était temps de les unifier .C’est donc dans une atmosphère de changement politique que nait le Parti Populaire Monarchiste (Partido Popular Monárquico- P.P.M.), le 23 Mai 1974, sous la houlette de Gonçalo Ribeiro Telles.

En 1957, il avait déjà fondé avec Francisco Sousa Tavares le Mouvement Monarchiste des Indépendants qui allait bientôt se muer en un Mouvement Monarchiste Populaire. En 1967, Lisbonne est inondée. Gonçalo Ribeiro Telles s’insurge contre la politique d’urbanisation du gouvernement qu’il juge responsable de l’état sanitaire désastreux de la capitale.

Le PPM s’inscrit nettement à gauche mais cela n’empêche pas les royalistes de droite de les rejoindre. Car chez les royalistes portugais, on a bien compris que le combat va bien au-delà du clivage politique. La Restauration de la monarchie est le seul but recherché. Et pour parachever cet objectif, le PPM entre dans l’arène politique aux côtés des socialistes et des Centristes Démocrates (Alliance Démocratique). Et cette alliance tactique avec des républicains permet au PPM d’entrer au Parlement en 1979 avec 6 députés et Ribeiro Telles d’obtenir un poste de Ministre d’Etat à l’Environnement de 1981 à 1983

Le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT)

Movimento O partido Da Terra

Le 13 Août 1993, Ribeiro Telles quitte le Partido Popular Monárquico, en désaccord avec sa ligne de conduite, et fonde le Mouvement Pour la Terre (Movimento O partido Da Terra- MPT). Le Premier mouvement monarchiste véritablement écologiste du pays et qui prône la défense de la terre, une meilleure gestion de ses ressources, une réforme des institutions, la défense de la culture, langue et histoire du pays, la restauration de la monarchie… etc. Pour les élections législatives de 1995, un accord entre les deux partis est trouvé. Une liste commune est présentée face à une liste dissidente du MPT. Leur score moyen total sera de 0,28%. Un échec qui séparera politiquement et idéologiquement les deux mouvements monarchistes.

De 1998 à 2002, Ribeiro Telles sera mandaté par la Mairie de Lisbonne pour développer divers projets écologiques.

En 2007, il quitte la présidence du MPT et en devient le Président honoraire


Résultats électoraux depuis 1995

Electoralement, le MPT a su percer au sein de la vie politique portugaise. En 1999, il obtient 0,74% des voix aux élections législatives. Un bon score au vu de sa première participation à un enjeu électoral sous son seul nom, dépassant même le PPM. En 2002, il se maintient de nouveau avec 0,66%. Les « monarchistes –écolos » se sont définitivement implantés dans le pays. Des dizaines de conseillers municipaux et 3 députés élus en 2005, le MPT s’est également présenté aux élections législatives (12405 voix sur le continent soit 0.27% et 3265 voix sur l’île de Madère soit 0,08% et européennes en 2009 en s’alliant au Parti Humaniste. En 2010, c’est une quinzaine de conseiller municipaux qui sont élus avec un seul député.

Liens Internet

[1] : Site du Partido Popular Monárquico [2] : Site du Movimento O partido Da Terra