Frédéric de Natal

De SYLMpedia

Frédéric de Natal

Royaliste depuis l’âge de 16 ans, il est issu d'une famille ayant donné 3 générations d'officiers militaires et fonctionnaires de l'État français à l'étranger (Algérie française,Indochine, Afrique noire).

Ancien adhérent puis sympathisant à l’Action française ou à l’Alliance royale, c’est un partisan résolu de la Maison de Bourbon bien qu’il reste passionné par le Premier et Second empire par influence familiale.

Spécialiste de l’Afrique (continent dans lequel il a longtemps vécu notamment en Côte d'Ivoire, Nigeria et Afrique du Sud) et des monarchies internationales, il a été nommé de 2009 à 2012, délégué Afrique pour la Conférence monarchiste internationale (CMI) et enfin par Frédéric de Zarma, Secrétaire-général par intérim de la CMI en 2013.

Campagne pour l'affichage du Logo "Royaliste et fier de l'être" sur le réseau social Facebook

Frédéric de Natal a collaboré également à divers articles pour La Toile et effectué des interviews de personnalités connues ou de divers mouvements royalistes.

Depuis 2014, il collabore comme journaliste-pigiste aux brèves internationales du magazine "Royaliste" de la Nouvelle Action royaliste, au webzine Vexilla Galliae et de 2014 à 2016 au magazine trimestriel "Point de vue-Histoire" sous la direction de l'écrivain et historien, Philippe Delorme.

Cette même année, sur le réseau social Facebook et depuis son profil, a lancé une petite campagne modeste de reprise du logo "Royaliste et fier de l'être", partagé et vu par la suite sur des dizaines de profils et réseaux sociaux. Très actif sur ce réseau social, considéré comme un cyber-militant, il publie régulièrement mais de manière inégale des "éditos ou analyses" sur des faits marquants de la vie politique française ou étrangère.

Pressenti pour se présenter aux élections européennes de 2014 , il a préféré décliner l'offre qui lui a été faîte par un mouvement royaliste pour se consacrer à son poste actuel. Il prône le rassemblement des mouvements monarchistes et appelle fréquemment les royalistes à s'unir sur son compte Facebook.

En novembre 2015, il a collaboré avec la Commission de l’Immigration et du statut de réfugié au Canada pour la rédaction d'un rapport sur le traitement de l'ethnie royale des Baganwas au Burundi et a été interviewé par le magazine Lyon-Capitale en juillet 2016.

En décembre 2015, suite à leur invitation, il a rejoint l'Association « Pour le retour à Saint-Denis de Charles X et des derniers Bourbons », présidée par Nicolas Doyen et l'historien Philippe Delorme. Nommé secrétaire-général, il a été co-présidé une conférence sur le sujet en septembre 2016 à la mairie de la ville de Saint-Denis en présence de la descendance de la famille de Bourbon.

En juillet et août 2016, il a été interviewé dans le cadre d'une enquête sur les royalistes (Lyon capitale) et pour sur la presse royaliste.

En décembre 2016, après avoir été deux ans l'administrateur du compte Facebook du Webzine Vexilla Galliae qu'il a contribué à développer, il en est devenu le nouveau rédacteur en chef au sein d'une équipe de 15 personnes. Parallèlement, il a également été interviewé dans le cadre d'une enquête sur les royalistes par l'école de Sciences -Politiques-Paris.

Le 12 janvier 2017, il a été l'invité de l'émission des Chevau-légers à Radio Courtoisie afin d'évoquer le monarchisme international.

Liens externes

  • [1] : Site de La Toile (Fr.)
  • [2] : Site de la Conférence monarchiste internationale (Fr. et Angl.)
  • [3] : Groupe Facebook de la Conférence monarchiste internationale.
  • [4]: Cité dans Lyon Capitale ( juillet 2016)
  • [5]: Cité par la Commission de l’Immigration et du statut de réfugié au Canada (novembre 2015)
  • [6] : Site de Vexilla Galliae
  • [7] : Nouvelle action royaliste
  • [8] : Colloque sur le retour des cendres de Charles X
  • [9] : Articles de Frederic de Natal
  • [10] : Interview de Frederic de Natal sur la presse royaliste (2016)
  • [11] : Interview radio (2017)