Conférence monarchiste internationale : Différence entre versions

De SYLMpedia
(Les membres)
Ligne 73 : Ligne 73 :
  
 
*Burundi
 
*Burundi
:''[[Abagenderabanga]]'' (Parti monarchique parlementaire).
+
:''L'Abagenderabanga'', le [[Parti Monarchique Parlementaire]] burundais.
  
 
*Brunei Darussalam
 
*Brunei Darussalam

Version du 30 décembre 2010 à 17:30

Le logo de la Conférence monarchiste internationale
La Conférence monarchiste internationale (CMI) est une structure de coordination des mouvements monarchistes au niveau mondial. Elle a été fondée le 1er janvier 2008 par Sylvain Roussillon, Frédéric de Zarma et Soreasmey Ke Bin.

Les principes

La CMI considère comme monarchiste toute nation, tout gouvernement, toute organisation ou tout individu prônant l'instauration ou la préservation d'un système politique organisé autour d'un pouvoir incarné et souverain, défenseur des libertés naturelles et disposant d'une indépendance accrue vis-à-vis des oligarchies, notamment économiques et politiques.

Pour les fondateurs de la CMI, la monarchie n’est pas un système politique universel. Mais elle est, pour beaucoup de peuples et de nations, une réalité heureuse ou une aspiration à une société plus juste et soucieuse de protéger les intérêts de ses membres.

Faisant le constat que nous vivons dans un monde de plus en plus globalisé, qui tend à niveler les réalités humaines, culturelles, historiques, économiques, philosophiques, religieuses... la CMI proclame que la monarchie consiste à replacer le facteur humain au cœur des préoccupations politiques, la mondialisation, au contraire, tendant à faire de l’humain un simple paramètre de développement économique.

Les objectifs

Les membres de la CMI ne prétendent pas former ou constituer un parti monarchiste international. Les réalités nationales, les objectifs respectifs des uns et des autres seraient en contradiction avec une telle utopie. En revanche, ils estiment que les monarchistes ne peuvent plus se permettre de lutter en ignorant, délibérément ou par paresse, les luttes et les aspirations de leurs voisins et amis monarchistes partout dans le monde. La CMI est née de cette nécessité de fédérer les énergies.

Cette mise en commun s’articule politiquement autour de la Conférence monarchiste internationale (CMI) et matériellement autour de différents outils techniques que SYLM (Support Your Local Monarch) a développé : web-TV monarchiste (SYLM TV), boutique en ligne (Rex Appeal), magazine électronique (La Toile), etc.

Le Conseil d'Administration

Administrateurs élus le 1er mars 2009 :

Administrateurs de droit (membres fondateurs) :

Le Bureau

La CMI est dirigée par un Bureau élu le 1er mars 2009 et composé de :

  • Président - Nepalese Monarchist League (Népal) représenté par Krishna Prasad Sigdel.
  • Vice-Président - Alliance royale (France) représentée par Dominique Hamel.
  • Secrétaire général - Sylvain Roussillon.
  • Secrétaire général Adjoint, Trésorier - Frédéric de Zarma.

Les membres

Chaque structure adhérente à la CMI reste maîtresse de ses propres orientations politiques, philosophiques, dynastiques, religieuses, économiques, tactiques et stratégiques. Aucune différence n’est faite entre les appartenances politiques et la Conférence monarchiste internationale (CMI) ne se substitue pas aux instances nationales régulières des partis, mouvement et journaux signataires.

  • Afghanistan
Nahzat-e Hambastagi-ye Melli-ye Afghanistan (Mouvement de la solidarité nationale d'Afghanistan).
  • Albanie
Partia Lëvizja e Legalitetit (Parti du mouvement de la légalité).
  • Allemagne
Deutsche Monarchistische Gesellschaft (Société monarchiste allemande).
Bund aufrechter bayerischer Monarchisten und Föderalisten e.V. (Ligue bavaroise des monarchistes et fédéraliste ).
  • Algérie
Parti national-monarchiste algérien.
  • Argentine
Hermandad Tradicionalista Carlos VII (Fraternité traditionaliste Charles VII).
  • Australie
Australian Monarchist Alliance (Alliance monarchiste australienne).
  • Belgique
Association Manoir de Mont.
Belgische Unie / Union-Belge.
Résistance royaliste de Belgique.
Belgische Alliantie / Alliance Belge.
  • Burundi
L'Abagenderabanga, le Parti Monarchique Parlementaire burundais.
  • Brunei Darussalam
Parti Pembanguan (Parti du développement national).
  • Brésil
Associação Causa Imperial (Association cause impériale).
  • Chine
Imperial Qing Restoration Organization (Organisation pour la restauration de l'empire des Qing).
Manchukuo Temporary Government (Gouvernement provisoire du Mandchoukouo).
  • Égypte
Egyptian Royalists (Les royalistes égyptiens).
  • Espagne
Centre Monarquic Català (Centre monarchiste catalan).
  • France
Alliance royale.
Centre Royaliste d'Action française.
Fédération Royaliste de Normandie.
Groupe de liaison royaliste.
Nouvelle action royaliste.
SYLM.
  • Haïti
Institut de la maison impériale d'Haïti.
  • Hongrie
Monarchista Gondolatok (Réflexion sur la monarchie).
  • Iran
Rastakhiz Iran (Les membres de la Garde impériale d'Iran).
Janbakhtegan Organization (Organisation Sarbazan).
  • Italie
Alleanza Monarchica (Alliance monarchique).
Associazione Culturale Tricolore-Italia (Association culturelle tricolore Italie).
Fronte Monarchico Giovanile (Front des jeunes monarchistes).
Istituto Nazionale per la Guardia d'Onore alle Reali Tombe del Pantheon (Institut national pour la garde d'honneur des tombes royales du Panthéon).
Movimento Monarchico Italiano (Mouvement monarchiste italien).
Partito della Alternativa Monarchica (Parti de l'alternative monarchiste).
Democrazia Reale (Démocratie royale).
Comitato di Rinnovamento nella Tradizione (Comité du renouvellement dans la Tradition).
  • Cambodge
Association pour l’unité khmère.
  • Népal
Nepalese Monarchist League (Ligue monarchiste népalaise).
International Nepal Nationalist Council (Conseil international des nationalistes népalais).
Royal Court Nepal (Cour royale népalaise).
  • Nouvelle-Zélande
Monarchist League of New Zealand (Ligue monarchiste de Nouvelle-Zélande).
  • Pologne
Organizacja Monarchistów Polskich (Organisation des monarchistes polonais).
  • Portugal
Aliança Internacional Monárquica Portuguesa (Alliance internationale monarchiste portugaise).
Partido Popular Monárquico (Parti populaire monarchiste)
Projecto Democracia Real (Projet démocratie royale).
  • Roumanie
Alianta Nationala pentru Regatul Romaniei (Alliance nationale pour la royauté roumaine).
  • Serbie
Centar za Istraživanje Pravoslavnoga Monarhizma (Centre de recherche sur la monarchie orthodoxe).
Kraljeva Omladina La Jeunesse du roi.
Srpski Demokratski Pokret Obnove (Mouvement démocratique serbe du renouveau).
Srpski Pokret Obnove (Mouvement du renouveau serbe).
Udruženje Inicijativa za Kraljevinu Srbiju (Initiative pour le royaume de Serbie).
Udruženje Srba Monarhista U Slobodnom Svetu Australia (Association des monarchistes serbes d'Australie).
  • Russie (Fédération de)
Russian Imperial Union-Order (Ordre de l'union impériale russe).
Russkoe Imperskoe Dvijenie (Union impériale russe).
Russian Monarchist (Les monarchistes russes).
Russian Monarchist's Blog (Le blog monarchiste russe).
The Legitimist (Le légitimiste).
  • Slovénie
Forum Ducatus Carniolae (Forum du duché de Carniole).
  • Tunisie
Mouvement royaliste tunisien (MRT)

Lien externe