Henri Ier (1008-1031-1060)

De SYLMpedia

Henri Ier

Henri Ier de France

Sommaire

Une chaotique accession au trône

L’on sait que le quasi début de son règne donna lieu à des événements que l’on peu qualifier sans exagération de tragiques . Associé au trône, à la mort de son frère aîné Hugues, en 1025 il dut affronter la révolte de son frère cadet, soutenue par sa mère Constance, le prince Robert. Les deux frères conclurent finalement un accord du vivant de leur père, le 20 juillet 1031, mettant fin au conflit.
 Pour éteindre définitivement les flammes d'une nouvelle guerre civile (l’année même de la mort de sa mère (1032)) et alors qu’il était en difficulté dans sa lutte contre Eudes, Comte de Blois, Henri Ier cèdera à son frère cadet, Robert, le duché de Bourgogne rattaché avec beaucoup de peine à la couronne par leur père Robert II

Le seul roi de France marié à une princesse Russe

Des incertitudes pèsent encore aujourd'hui sur les fiançailles du roi Henri Ier avec Mathilde de Saxe . Bien réel en réalité fut , en revanche, le mariage en 1034 du roi Henri avec la princesse Mathilde de Frise, nièce tant de l’empereur Conrad que du pape Léon IX, qui malheureusement donna naissance à une enfant décédée en bas âge.

Anne de Kiew à Senlis

Comme il n’était pas concevable que le roi de France, veuf en 1044 resta , à fortiori longtemps, sans héritier, Henri contracta un second mariage en mai 1051 avec Anne, fille de Jarodialas ou Jaroslaw, duc de Russie , connue aussi sous le nom d’Anne de Kiev. des enfants naquirent cette fois de cette union cette union: Philippe Ier (né en 1052) précéda Emma , né en 1053 et morte peu aprés , Robert, né en 1055 et mort de maladie à cinq ans , et enfin Hugues le Grand (1057-1102) que l’histoire connaît sous le nom de Comte de Vermandois qui fut aussi le premier comte de Valois de la lignée capétienne

La recherche d’alliances, des liaisons dangereuses

Dés l’origine de son règne et pour faire face à la révolte de son frère cadet Robert, soutenu par un de ses rivaux affirmés ,Eudes II comte de Blois et de Champagne, (devenu maître de la ville de Sens ) , le roi de France Henri Ier chercha et obtint l’aide du duc de Normandie, Robert dit le magnifique mais aussi il contracta une alliance avec l’Empereur romain germanique , Conrad II .

Ayant soutenu auparavant le père, le roi Henri Ier apporta son soutien à Guillaume le Bâtard plus connu sous le nom de Guillaume le conquérant dans sa lutte pour l'accession au trône. Cette aide précieuse permit à celui ci de remporter le 10 août 1047 l’importante bataille du Val des Dunes (Calvados) . Un allié ne pouvant , par principe, être plus fort que celui qu’il soutient, la reprise des combats était inévitable, Henri I er étant cette fois aidé par Guillaume Martel, comte d’Anjou mais deux défaites s’en suivirent : Mortemer-Seine maritime- (1054) et celle du gué de Varaville -Calvados-(1058).

Une France affaiblie, mais une couronne pourtant transmise

Si l’essentiel pour un roi est de transmettre sa couronne à son fils et héritier, alors le roi Henri n’y manqua pas. Ce fut son fils Philippe (Ier) - né de son mariage avec Anne de Kiew que, conformément à ce qui devenait une tradition, et après avoir obtenu l'accord des feudataires, qu'il associa au trône. Philippe fut sacré le 23 mai 1059, jour de Pentecôte, en la cathédrale de Reims avant de lui succéder en 1060. Pour autant, le domaine royal s'était considérablement réduit et lorsque la mort s'empara d'Henri Ier à Vitry-aux-Loges (Orléanais), le 4 août 1060, la Couronne ne possédait plus ni le Vexin français, ni la Bourgogne.

De plus , les «  grands féodaux » comme le Duc de Normandie et le Comte de Flandres se tenaient en embuscade et se considéraient sans doute désormais plus comme des princes autonomes que comme des loyaux vassaux.

Le roi Henri fut enterré à Saint-Denis ; quant à la reine Anne , elle se retira pour un temps à l'abbaye saint Vincent de Senlis. Pour autant,elle n'y trouva pas la paix, remarié avec le comte Robert de Crépy mais répudiée plus tard ce qui conduisit la seule reine de France d'origine Russe à regagner enfin sa terre natale.

Une première chez les Capétiens, la Régence

Le roi sacré Philippe étant encore mineur ( il n'avait que huit ans),il fut pour la première fois instauré un nouveau modèle de gouvernement : la régence du royaume ,confiée au Comte de Flandres Baudouin V ,oncle de Philippe Ier et nominalement à la reine Anne.

Chronologie du règne d'Henri Ier

  • 1008: Naissance du futur Henri Ier le 4 mai
  • 1031: Mort de Robert II. Henri Ier devient roi de France
  • 1034: Mariage avec Mathilde de Frise (v. 1025/1026-1044)et nièce du Pape Léon IX, ils auront 1 enfant
  • 1035 : Tuteur de Guillaume II de Normandie qu'il soutiendra contre la noblesse locale
  • 1044: Mort de Mathilde de Frise et de sa fille à quelques semaines d'intervalles.
  • 1047: Victoire franco-normande au Val-ès-Dunes face aux vikings
  • 1051: Mariage avec Anne de Kiev, ils auront 4 enfants
  • 1054: Défaite française à Mortemer face aux normands. Henri Ier inquiet de la montée en puissance de Guillaume II de Normandie lui déclare la guerre et prend le parti de Geoffroi, Thibaud comte de Blois et des barons normands rebelles à Guillaume II.
  • 1057: Nouvelle défaite française à Varaville face aux normands
  • 1060: Mort d'Henri Ier le 4 août à Vitry-aux-Loges

Lien externes

Outils personnels