Monarchisme

De SYLMpedia
Cet article est une ébauche, partagez vos connaissances en l’améliorant (comment ?).

Le monarchisme est une doctrine politique qui prône la monarchie, c’est-à-dire une forme de gouvernement dans laquelle l'État est dirigé par une seule personne qui représente ou exerce l'ensemble des pouvoirs. Le mode de désignation du monarque n'est pas nécessairement héréditaire: il peut aussi être élu, comme c'était le cas pour les empereurs du Saint Empire romain germanique ou les doges de la République de Venise.

Les mots monarque et monarchisme sont parfois utilisés à la place de ceux de roi et royalisme mais il est généralement convenu que si le monarchisme inclus principalement le royalisme, il couvre un concept politique plus large auquel adhèrent certains bonapartistes, gaullistes ou communistes. On parle d'ailleurs avec le présidentialisme, de monarchie républicaine.

Plusieurs monarchismes sont concevables :

  • La monarchie de droit divin, système qui considère que toute autorité vient de Dieu, et que le roi est considéré comme Son lieutenant temporel et doit protéger l'Église catholique. Ce système repose sur plusieurs grands thèmes fondateurs, en particulier le baptême de Clovis, les royautés de Salomon et David, la « mission divine de la France », etc.
  • La monarchie constitutionnelle, système dans lequel les prérogatives du roi sont définis et limitées par une constitution écrite.
  • La monarchie parlementaire, système dans lequel le roi indépendant des partis, exerce une autorité morale, magistrature suprême d'influence et d'arbitrage dans la vie politique, le gouvernement étant seul responsable devant le parlement.

La monarchie parlementaire, dès lors qu'elle est dotée d'une constitution, est par définition une monarchie constitutionnelle, comme c'est le cas en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas, au Danemark, en Norvège, en Suède, au Luxembourg, à Monaco, au Cambodge, Maroc etc ; ou comme ce fut le cas en France de 1814 à 1848 sous la première et la seconde Restauration et la Monarchie de Juillet. Toutefois, il existe des cas où la monarchie parlementaire n'est pas constitutionnelle, comme au Royaume-Uni, dépourvu de constitution écrite mais disposant de lois fondamentales du royaume et de droits coutumiers.

Sommaire

Voir aussi

Travaux universitaires

  • 2005 - Absolut de la Gastine Eléonore, Le Retour des émigrés royalistes à Paris au début de la Restauration, mémoire de maîtrise, sous la direction de J.-O. Boudon, Université Paris IV-Sorbonne.
  • 2003 - Tartaud-Gineste Cédric, Les Protestants royalistes en France au XXe Siècle, sous la direction de Jean-Pierre Chaline, Université Paris IV-Sorbonne.
  • 2001 - Lamorre-Cargill Vanessa, L’Étudiant français et la jeunesse royaliste au Quartier Latin (1934-1939), sous la direction de R. Sanson et Ch. Charle, Université Paris 1.
  • 1999 - Goutaland Cyril, "La République lyonnaise", journal royaliste, 1927-1932, 281 p. Lyon 2.
  • 1969 - Clenet Louis-Marie, La Droite en Vendée de 1900 à 1940 : du royalisme au nationalisme, Maîtrise de Sciences politiques, Université de Bordeaux.

Articles connexes

Liens externes

  • CMI (Site officiel de la Conférence Monarchiste Internationale)
Outils personnels