Groupe de liaison royaliste

De SYLMpedia
La bannière du GLR
Le Groupe de liaison royaliste (GLR) est né en 2001 de la volonté de Nicolas Kayanakis, Jean Toublanc et Michel Michel de structurer une "coordination royaliste" informelle initiée dans les années 1990.

Pourquoi un groupe de liaison

La coordination, composée de cadres ou d’anciens cadres des différentes instances royalistes organisait réunions et séminaires afin de décider d’objectifs communs. Il apparut que la coordination, faute de légitimité reconnue par tous, ne pouvait atteindre ses objectifs. Il fut donc décidé de lui substituer le Groupe de Liaison Royaliste.

Les objectifs et les moyens

Les objectifs principaux du Groupe de Liaison Royaliste sont les suivants : Maintenir les liens entre les royalistes qu’ils soient ou non dans des structures et réfléchir ensemble sur des thèmes opportuns, laissant chacun libre d’intégrer ces réflexions dans l’action politique.

Le GLR rend hommage à Louis XVI, 2009
Le GLR existe essentiellement via ses sessions d’été et le site « Les manants du roi ».

Les sessions de trois ou quatre jours, fin juillet début août, dans le sud de la France, offrent au cours des années des thèmes de réflexion très divers : « La France a-t-elle un avenir ? », « Les royalistes dans le débat institutionnel » ou encore « la Main de Justice » sont quelques exemples des thèmes abordés. C'est lors de l'une de ces sessions du GLR qu'est né le projet des Assises du Royalisme.

Le Groupe de Liaison Royaliste est par ailleurs membre, sur le plan international, de la Conférence monarchiste internationale.

lien externe

Outils personnels